Chanson douce

Ici, l'on conte des chroniques relatives aux îlots centraux
Avatar de l’utilisateur
Paou
Messages : 9
Inscription : 10 nov. 2019, 22:12
Localisation : je sais

Chanson douce

Message par Paou »

— Paou ?
— Quoi
— Elle est où ta maman ?
— Chépa moi
— Ça fait depuis hier qu'on l'a pas vue. Elle fait souvent ça ?
— Bah oui. Les quatre cents coups quoi. Il y a pas de malheur qui tienne pour faire le mur. Même quand il s'écroule
— ...
— Pourquoi t'es revenu papi ?
— Te couver petit. Tu sais ta maman elle peut pas tout faire toute seule. Les nuits dans le désert sont fraiches quand il n'y a personne
— Ah
— Surtout quand elle est pas là. Ça arrive souvent ?
— Bah oui je t'ai dit
— Je suppose qu'elle est encore fourrée avec ses "nouveaux amis"...
— Bah oui. Ça ressemble à quoi d'être couvé ?
— C'est faire des dessins de palmiers dans le sable. C'est lire ce que les étoiles chuchotent. C'est faire éclore ta petite musique
— Ma musique ?
— Ta musique particulière. C'est comme ça qu'on fait dans la famille. On te l'a chantée quand tu fleurissais dans le ventre de ta maman
— Ah
— Ta petite musique elle va t'accompagner toute ta vie. C'est comme une petite fée qui te suis toujours tu vois ?
— C'est bien ça. Je suis content
— On va t'apprendre à la retrouver. Elle s'est perdue à l'intérieur de toi en regardant de trop près les fleurs qui poussent dans le coeur
— Dis papi pourquoi tu parles autant des plantes alors qu'on vit dans le désert ?
— Une fois pour le travail j'ai quitté le désert. Depuis j'ai comme des crampes de nostalgie quand je repense à tout ce vert
— Maman elle dit que la mémoire elle est toujours plus verte quand on y repense
— Tu as une maman formidable mon petit
— Je suis content que tu sois là aussi
— Au fond ça m'aide aussi à me perdre un peu de vue.
— Pourquoi tu voudrais te perdre de vue ?
— Je vieillis. Ta maman ne le sait pas encore mais quand on vieillit la mémoire elle devient plus noire qu'on le croit
— Moi je ne préfère pas vieillir
— C'est encore possible. Pour cela il faut se laver les mains tous les jours et ne pas dire bonjour aux gens sérieux
— C'est pas facile ça
— Je suis là pour toi mon petit. Quand on est tout seul c'est difficile de sauver quoi que ce soit. Alors on tourne en rond dans sa mémoire et il n'y a plus espoir
— Maman peut-être qu'elle essaie de se sauver à faire le mur
— Mais il s'effondre quand elle n'est pas là
— Moi je suis content qu'elle soit contente
— Ne le crie pas trop fort mon petit. C'est comme ça que le malheur fait ses courses
— T'en fais pas papi je lui ferai gagner son propre poids en patates au malheur
— Ou en tomates !
— Cornichons !
— Avec des échalotes !
— Caramélisées !
— Sous un jus de cactus !
— Papi j'ai faim
— Moi aussi. Elle rentre quand ta maman ?

Avatar de l’utilisateur
Paou
Messages : 9
Inscription : 10 nov. 2019, 22:12
Localisation : je sais

Re: Chanson douce

Message par Paou »

— Papi tu fais quoi
— Rien
— Papi tu fais quoi
— Rien mon Paou
— Papi tu f
— RIEN JE T'AI DIT
— Pardon
— C'est moi qui te demande pardon mon petit. Je n'aurais pas dû érupter ma voix
— Pourquoi tu fais rien papi ?
— Parce que c'est bien de rien faire de sa vie. Surtout quand on a plus le temps d'en faire quelque chose
— Ah
— C'était ta mamie qui faisait tout. Une sainte femme
— C'est bien de rien faire mais des fois ça fatigue
— C'est vrai mon Paou
— Maman elle dit qu'on appelle ça le luxe chez les fainéants
— Tu sais que ta maman a trouvé un nouveau travail ?
— Pour de vrai ?
— Elle va être l'assistante du médecin de la voix
— Mais pourquoi il a besoin d'assistance lui
— C'est un homme important...
— Oui il est en forme riche intelligent et il a tout qui lui sourit surtout les autres pour qu'il leur donne tout ce qu'ils veulent
— Ça s'appelle la réputation chez les personnes importantes. Ils doivent donner du leur pour ne pas la perdre de vue
— Et s'ils perdent leur réputation de vue qu'est-ce qui se passe papi ?
— Ca fait comme un grand voile de lin noir qui les recouvre et plus personne ne les regarde
— La misère affective
— Ils finissent par rendre service pour ne pas qu'on les oublie
— Le naufrage de l'attention
— Le coeur a fait faillite oui
— Ca fait du bien à l'impuissance de se cacher dans les bonnes actions
— Ils ont le sourire généreux mais les yeux qui crient famine comme un chiot abandonné à cinq heures du soir
— En fait les gens importants ils ont beau avoir tout ils doivent tout aux autres tout le temps
— C'est tout à fait ça mon Paou
— C'est pour ça que t'es égoïste papi ?
— Oui mon Paou c'est encore la meilleure façon de rester vivant sans l'aide des autres
— Et maman dans tout ça ?
— Ta maman elle est très sensible à la souffrance des autres. C'est pour cette raison qu'elle est souvent sollicitée. Tu veux bien m'apporter la bassine pour tremper mes pieds ?
— Olala pardon j'en ai renversé ! Je suis un étourdi papi
— C'est que de l'eau ça sèche
— Pas comme les larmes des gens importants quand leur réputation s'est cachée sous le lit
— C'est parce qu'ils ont troqué leur bonheur contre de l'argent. Les meilleurs bonheurs c'est souvent les petits. Tu veux bien me masser les pieds ?
— Bon d'accord. Mais pourquoi ils ont fait du troc de bonheur ?
— Même eux ils ont oublié. Le sable est peut-être plus doux ailleurs
—Sauf qu'ils y sont allés à midi ! Et ils se sont brûlés les pieds !
— Doucement avec les miens !
— Tu sais vraiment tout de tout le monde papi
— C'est la vieillesse mon petit... Elle finit par venir nous chuchoter le monde à l'oreille
— Ah oui à cause de la sagesse qui arrive quand on ne s'y attend plus
— En attendant le monde va mieux depuis qu'on l'a refait !
— Ah ouf enfin parce que c'était fatiguant de le refaire

Avatar de l’utilisateur
Paou
Messages : 9
Inscription : 10 nov. 2019, 22:12
Localisation : je sais

Re: Chanson douce

Message par Paou »

— C'est assez pour aujourd'hui Belmilla. Finissez de mettre à jour le registre client et rentrez chez vous.
— Merci Thar Din je ne vais pas tarder...
— A propos comment va votre fils ?
— Vous voulez dire Paou ?
— Oui.
— Oh vous savez ce n'est pas toujours si simple...
— Comment occupe-t-il ses journées ?
— Paou est un garçon qui a beaucoup d'imagination... Avec lui tout se transforme en matière à jouer...
— Un vrai petit alchimiste.
— Il a son monde à lui un univers intérieur très riche mais sans concession avec celui des autres.
— Un sensible.
— Tout est matière à émerveillement chez lui. Il n'a pas conscience de la limite des choses.
— Un passionné.
— Mais vous savez Thar Din... C'est compliqué de s'occuper d'un garçon de son âge... Il n'est pas autonome.
— Quel âge a-t-il déjà ?
— 18 ans.
— Il ne s'est donc pas présenté au rituel du passage à l'âge adulte par deux fois.
— La première fois il était très anxieux. J'ai jugé qu'il valait mieux attendre une année. La seconde fois il est devenu aphone plusieurs jours... Impossible de présenter son chant.
— Vous êtes une bonne mère Belmilla. Mais si vous ne lui forcez pas la main maintenant il ne s'aguerrira jamais.
— C'est si difficile de tout prendre en charge seule depuis que son papa est parti... Et mon propre père se comporte lui aussi comme un deuxième enfant.
— Vous savez le Groupe peut vous venir en aide maintenant que vous êtes des nôtres.
— Je n'oserai pas vous demander...
— Voyons c'est tout l'intérêt ! Nous entretenons de bonnes relations avec le Finn. Il pourra sûrement créer des situations favorisantes pour Paou.
— Le Finn... C'est beaucoup trop je...
— J'ai entendu vos souffrances Belmilla. Mais vous ne pouvez pas porter tout le malheur du désert. Laissez-nous vous décharger.
— Je ne veux pas créer une injustice chez les autres futurs adultes.
— Vous avez le droit d'être heureux tous les deux. Ne le méritez-vous pas ?
— Je... Peut-être... Oui...
— Je dîne avec le Finn ce soir. Je lui parlerai de vous et de votre fils.
— Je suis confuse... Vous m'offrez déjà ce travail... Je ne sais pas quoi dire...
— C'est le devoir du Groupe de soutenir ses membres.
— Vous ne vous rendez pas compte à quel point ce serait difficile... Paou n'est pas un enfant comme les autres...
— Cessez de parler de lui comme un enfant. Il n'en est plus un. Les mots ont une incidence sur votre volonté de changer.
— Paou pense avoir... Comment dire ? Des facultés ? Et cela se répercute sur son comportement.
— Que voulez-vous dire ?
— C'est arrivé un jour c'est tout... Je ne peux l'expliquer...
— Essayez.
— C'est un peu absurde... Il dit voir des... courants ? De l'énergie ? Il croit pouvoir agir dessus.
— Intéressant... Comment cela se manifeste-t-il ?
— Un jour, il a posé la main sur mon ventre pendant que je souffrais d'une angoisse. J'ai été soulagée. Mais ce que je ne lui ai pas dit c'est que j'avais pris un de vos médicaments juste avant...
— Effectivement tout cela relève du fantasme. Pas étonnant qu'il ait des aphonies chroniques. Je peux vous l'assurer en tant que guérisseur. Confiez-le-moi je verrai ce que je peux faire.

Avatar de l’utilisateur
Paou
Messages : 9
Inscription : 10 nov. 2019, 22:12
Localisation : je sais

Re: Chanson douce

Message par Paou »

— Tu vas pas dans la tente écouter la cérémonie ?
— Nan j'aime pas être enfermé
— Comment tu t'appelles
— Paou
— C'est rigolo comme nom ça
— Toi ?
— Malala j'ai 12 ans
— On dirait un nom de rivière
— Et toi un nom d'oiseau. Tu connais des rivières toi ?
— Oui à cause des cartes que m'a donné mon papi quand il voyageait pour raison de jeunesse
— Ah il fallait des raisons pour voyager ?
— A l'époque oui. Parce que mon papi travaillait dans une caravane qui allait dans les autres pays
— Il a vu des nains ?
— Oui il m'a dit ils sont petits et cornus avec des dents qui poussent sur leurs pieds
— Il a vu des elfes ?
— Oui il m'a dit ils sont silencieux et ils s'envolent dans les arbres avec leurs ailes en feuille d'automne
— Il a vu des trolls ?
— Oui il m'a dit ils mangent de l'eau et ils boivent de la nourriture avant de dormir debout
— Et maintenant ton papi il fait quoi
— Il se repose d'avoir vu tout ça
— Tu fais quoi ici toi Paou ?
— Je surveille ma maman à cause de ses nouveaux amis
— Ta maman elle est à l'intérieur ? C'est qui ?
— Elle s'appelle Belmilla
— Ah la nouvelle avec les cheveux longs
— Tu fais quoi dans la vie ?
— Je suis dans l'apprentissage et toi ?
— Moi j'ai quitté l'apprentissage pour faute d'incompréhension
— Tu as une amoureuse ?
— Bah non
— On peut essayer si tu veux
— Bon d'accord
— Mais mon amour ça se gagne. Il faudra travailler dur. Je te soumettrai à des épreuves
— Ah j'espère que ça fera pas mal alors
— Je suis une femme exigeante qui sait ce qu'elle veut. Je te donnerai des preuves d'amour de temps en temps
— C'est bien ça d'avoir à l'esprit de quoi vivre
— Comment tu t'es reconverti dans la vie au fait ?
— Je fais dans l'espionnage pour protéger ma maman de ses nouveaux amis
— Tu arrives à en vivre ?
— Je me défends car il faut bien tenir
— Tant mieux. Il me faut un homme riche pour bâtir mon foyer.
— Je connais les critères d'éligibilité je suis pour
— Mes parents sont à l'intérieur de la tente. Ce sont des amis de ta maman. Tu ne dois plus parler mal d'eux d'accord ?
— Oui mais
— Il y a pas de mais. Mon amour mes règles
—Tu parles beaucoup au conditionnel quand même
— Oui mais sans conditionnel pas de futur. L'amour est le dictateur du temps
— Tu es une amante passionnelle et torturée. Je suis content
— Il faut bien que je soigne la présentation de ma marchandise
— Tiens une fleur du désert. Je l'ai cueillie hier pour toi avant de te connaître
— Merci elle sent bon. Prends note. J'ai une préférence pour les fleurs violettes même si ça n'existe peut-être pas
— Je peux te faire un bisou maintenant ?
— Non

Répondre