Nous sommes actuellement le 21 Avr 2019, 16:50

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 07 Déc 2010, 10:05 
Jour 7 kamarien fingelien 379 02:19
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
*Le bleu s'installe à la table de la bibliothèque bleue et commence à rédiger.*


Voici ce qui s'est passé les jours 7 et Jour 8 d'ullitavar du fingelien 379.
Le crieur public annonçait la fin du Conclave des Apothicaires et le début de celui des Artisans. Les membres du Syndicat maîtres en ce domaine étaient donc attendus au lieu de la réunion. Nous entendîmes dans la foulée Roen Menath s'énerver car il n'était pas prêt.






[Avec l'aide de Gormeng et Feydreyah, merci à eux :) ]

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Dernière édition par kely le 12 Jan 2011, 19:27, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 07 Déc 2010, 10:06 
Jour 10 mundia fingelien 379 00:00
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
Les projets de Roen Menath

Oyez! Oyez! En ce septième jour d'Ullitavar, le Conclave des Apothicaires vient de se terminer. Celui des Artisans devrait démarrer incessamment sous peu. Les membres du Syndicat maîtres en ce domaine sont attendus au lieu de la réunion.

C'est sur ces mots clamés par le crieur public et sa voix stridente que s'ouvrit l'épisode le plus marquant du fingelien 379 chez les Bleus.
Roen Menath, à la surprise des habitués, sort affolé de la caverne avec un coffret sous le bras. Sur les ondes bleues, il avoue ne pas avoir eu le temps de mettre au point une trouvaille.
Il aurait aimé présenter lors de ce conclave des projets bien fignolés. Nous n'avons pas réussi à en savoir plus sur le moment. Notre curiosité nous pousse à imaginer toutes sortes d'inventions ou d'idées révolutionnaires dont l'apprenti artisan aurait pu être l'instigateur : un nouveau minerai, une nouvelle façon de tailler le saphir, des bagues incassables, des polisseurs indestructibles .... bref des idées nous en avions, à force de les rêver.
Mais Roen Menath n'avait vraiment pas l'air sûr de lui. Il nous a tout de même rassurés en nous disant qu'il avait d'autres merveilles dans son coffre, qui elles, étaient au point apparemment.

Nous étions nombreux à être au campement, les discussions allaient bon train quand tout à coup nous entendons Niyeh Gath s'adresser à Roen Menath en lui demandant de passer le bonjour à Maliath. Il n’en a pas fallu plus pour que les moqueries fusent à teinter de rouge les joues de ce pauvre niyeh gath encore plus efficacement que le soleil du désert n'aurait pu le faire. Il en interrompit momentanément ses services, au grand dam d'une certaine elfette patrouilleuse dont nous tairons le nom pour ne pas lui porter plus grand tort encore que d'avoir dû sécher ses vêtements après une trempette bien méritée dans les eaux plus bleues que jamais de l'oasis.
Les potins enflaient tellement que Niyeh a dû aller se rafraîchir pour calmer cette rougeur incessante sur son visage. Il revint prendre place devant sa tente, suivi de près par Balaïdaïme, le prêtre de l'air. Ce dernier tente d'avoir des nouvelles dans le brouhaha qui entoure le dépôt.
Niyeh explique que le conclave se passe de façon mitigée : les inventaires des dépôts sont catastrophiques. Il existe de nombreuses failles pour accéder aux réserves et il y a de nombreux détournements des contrebandiers. Cela inquiète le palais, il ne s'agit plus d'une simple épine dans le pied, le syndicat a pris conscience des ramifications de la contrebande. Jusqu'à présent, l'objet de la contrebande était essentiellement des matériaux de construction, on se demande dans quel but. Dans cette contrebande on retrouve aussi des produits illicites qui envahissent le marché noir et que l'on n'a plus vu en circulation depuis au moins 20 fingéliens. Quant aux matériaux de construction, Perdur en est fou.
Il y a assez pour construire un petit fortin, ceci retarde d'ailleurs la construction du fort Sabai au dessus des montagnes de la marche.

Niyeh-Gath avait du mal à suivre le fil de sa pensée avec l'elfette patrouilleuse qui le haranguait sans arrêt.

C'est à cause de tout cela que les conclaves ont démarré plus tôt. Celui des apothicaires a permis de se pencher sur les antidotes contre le poison. Ces derniers sont devenus inefficaces contre certains types de mixtures, mixtures faites à base de plantes le plus souvent inaccessibles, à moins de payer le prix ...et de passer par des circuits peu recommandables.

Mais il y a quand même de bonnes nouvelles.

Certains natifs ont trouvé une manière d'infuser les potions, par exemple les potions de soins arrivent désormais à pallier les sorts de soins. C'est encore très coûteux donc il y a du travail à faire avant que cela n'arrive sur le marché. Niyeh en ayant terminé pour le conclave des apothicaires, il donne la parole à Balaïdaïme pour le conclave des artisans.

Balaïdaïme nous apprend que Roen Menath menait trois projets de front, dont un qu'il n'arrive absolument pas à terminer malgré deux à trois semaines de travaux intensifs dessus.

Le premier, ce sont ces fameuses bagues que l'on pourrait utiliser plusieurs fois, un sujet très complexe.

Le second projet consiste en une bague destinée à la protection. Elle utiliserait à la confection une quantité importante de diamant qui une fois la magie libérée, créerait une bulle autour du porteur. La protection reste cependant de courte durée et les déchets de fabrications qui en résultent sont conséquents. Il a réussi à faire une centaine de ces bagues avec 27000 diamants !

Et enfin le dernier projet, une bague de téléportation vers ... nulle part pour l'instant. Devant nos regards interrogateurs, Balaïdaïme précise que dans ses rêves les plus fous, Roen Menath voulait créer une bague pour se téléporter à l'intérieur des palissades du campement bleu, mais elle ne fonctionne pas correctement. Pour l'instant elle téléporte, oui, mais elle fait réapparaitre l'utilisateur à l'endroit où il se trouvait à l'origine.

Pendant que nous cherchions comment aider Roen menath, un serpent s'est immiscé dans le campement. Ce qui est assez rare, normalement ils restent de l'autre côté de la palissade ... Niyeh-Gath ne s'en émeut pas, nous informant que cela fait au moins trois semaines que des serpents se promènent à l'intérieur du campement.
Les aventuriers proposent d'aider Roen Menath dans ses recherches, mais pour l'instant impossible de briser le conclave. Alors nous proposons de lui en faire la surprise et que quelques artisans essayent de décrypter ses notes. Balaïdaïme semble un peu réticent, ce qui est normal, ce sont les notes de Roen Menath d'une part et d'autre part il ne sait pas où elles sont rangées. Nous essayons de convaincre Balaïdaïme qui finit par accepter. Il retourne dans la caverne en nous demandant de l'attendre dehors. Les artisans aventuriers sont excités, il y a bien sûr beaucoup de Bleus, mais également un Haut-Elfe de la confrérie d'Illumen qui suit les débats depuis le début et qui semble bien s'y connaître. Nous sommes tous prêts à donner pour aider Roen Menath !

Alors que Balaïdaïme est parti chercher les notes de de l'apprenti Menath, d'épais nuages masquent soudain le ciel étoilé au dessus de Galein'th Aseyis...
Ce qui nous laisse tous un peu perplexes ... de la pluie au campement ce serait une première de mémoire des plus anciens !

Comme Balaidaime tardait à revenir, de l'inquiétude commençait à se lire sur certains visages. Tout à coup nous l'entendons crier qu'il y a des cobras dans la grotte. Nous courons tous là bas.

A l'extérieur le temps continue de se dégrader, de violents éclairs dardent le ciel.

Nous retrouvons Balaidaime près de l'entrée de la bibliothèque, serrant un étui à Parchemin dans ses mains. De nombreux aventuriers présents protègent alors au mieux le natif en éliminant rapidement les vagues de cobras qui curieusement semblent s'en prendre particulièrement à lui.

Nous nous dirigeons vers la taverne afin de poser les parchemins sur des tables et profiter d'un peu plus de lumière. Sur le chemin l'étui tombe des mains de Balaïdaïme et un Bleu se précipite pour le ramasser. Pendant ce temps Balaïdaïme est agressé par de nouveaux cobras. Il esquive les coups et s'éloigne des combats après avoir été mordu par une de ces sales bestioles... Le prêtre de l'air n'arrive plus à bouger sa main. Tandis qu'il reprend un peu ses esprits et qu'il profite des soins de certains aventuriers, le bleu tend l'étui à Niyeh Gath qui en extirpe des parchemins. Nous allons enfin découvrir les notes de Menath.

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 05 Jan 2011, 20:25 
Jour 7 kamarien fingelien 379 02:18
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
Les parchemins de Roen Menath


Niyeh sort les parchemins les uns après les autres. Le premier comporte des croquis magnifiquement bien travaillés, mais pas de notes.
Il le pose à plat sur la table. Le deuxième est vierge à notre grande surprise. Le troisième également, le quatrième et le cinquième pareil !
Nous restons interdits. Un bleu en prend un et en le sentant, y décèle une odeur étrange semblable à de l'encre. Nous en déduisons que Menath a masqué ses notes.

Que faut-il bien faire pour faire ressortir l'encre ?
Réchauffer les parchemins à la flamme ?
Jeter de l'eau dessus ?
Du sable ?
Un sort de visibilité ?

Pendant que les idées vont bon train, Niyeh pose bien à plat les cinq parchemins vierges sur la table. Leurs tailles sont légèrement différente.

Le tonnerre se rappelle à nous une nouvelle fois tandis que les cobras continuent d'envahir les extérieurs du campement. De nombreux aventuriers se pressent alors pour défendre les terres bleues.

Pendant ce temps, ceux réunis autour des parchemins dans la taverne hésitent sur les méthodes à employer pour parvenir à les lire. Nous tentons de jeter du sable dessus dans un premier temps, estimant que cette solution serait celle qui causerait le moins de dégât aux écrits. Au deuxième essai, à la surprise générale, un message apparait sur le parchemin que Niyeh s'empresse de lire : "Ai essayé et usé tous les métaux et minerais possibles comme composants. Les énergies magiques se focalisent mais n'amènent pas à l'endroit désiré. Aucun composant n'arrive à percer vers ce lieu. Rien ne semble marcher. Le problème vient il des propriétés particulières de la montagne? de la région? Rien n'est sur. Il faudrait arriver à mettre la main sur ce qu'il..."
Niyeh nous indique qu'il s'agit la de la fin de la page et déduis, au vu de la notation, qu'il s'agirait du troisième parchemin'

Convaincu d'avoir trouvé la clé pour lire les notes de Menath, nous ensablons un autre parchemin mais rien n'y fait. Il nous vient à l'esprit que peut-être des techniques différentes ont été utilisées pour masquer le contenu de chaque parchemin.

De nouveau, un coup de tonnerre résonne dans le campement. Il semblerait qu'à chaque fois que nous trouvons, que nous avançons, les Landes expriment leur mécontentement.

Une Bleue asperge un parchemin d'eau. Après quelques instants, des croquis et des chiffres apparaissent. Il semblerait que celui-là soit le premier parchemin, sur lequel figure cette annotation' : "Métal trouvé, travail sur focalisateur à faire" ... il ne dit pas de quel métal il s'agit.

Nous aspergeons les autres parchemins d'eau, qui ne font que gondoler sous notre action.

Nous tentons d'approcher une lanterne d'un autre et quelques caractères semblent ressortir mais rien de très lisible.

Un autre puissant coup de tonnerre résonne dans la nuit : nous sommes sûrement sur la bonne piste.

La chaleur de la lanterne semble insuffisante. Un nain tout de rouge vêtu approche alors délicatement sa lame ardente du parchemin que lui tend un bleu. L'écriture apparait enfin, et Niyeh la déchiffre facilement cette fois ci : "Menath y parle des essais infructueux pour le métal, il a essayé l'argent, le bronze, l'or, des anneaux en fer, en thyl ... il a inscrit le nom de Gaïlshja avec une forme en dessous ... c'est l'or ! Il parle aussi des pierres mais il indique une page annexe."

Après le sable, donc la terre, l'eau, le feu ... nous décidons de tenter l'air et nous soufflons donc tous ensemble sur un autre parchemin.
Alors que nous soufflons, un autre coup de tonnerre retentit dans la nuit du désert.

Un bleu éternue sur le parchemin qui délivre enfin son message, entaché de quelques postillons : il s'agit de la fameuse annexe. On y apprend que Menath hésite entre le rubis et le saphir, le premier ayant sa préférence.

A ce moment là un léger courant d'air se fait sentir dans la taverne, emportant le dernier parchemin qui atterrit dans les mains de ....

Caedus !


"Oubliez !" dit-il en déchirant le parchemin.
"Vous n'êtes pas prêts, pas dignes, vos efforts resteront vains."
"Vous vous estimez capables ? Prouvez-le moi ! Je vous donne une journée pour terminer de découvrir ce savoir, dans le cas contraire votre région sera ravagée, cherchez petites bêtes, cherchez ...et montrez moi que vous pouvez trouver".


Puis il est parti comme il est venu ... dans un bruyant coup de tonnerre.

Il nous manque encore les composants, la manière d'incruster les joyaux, la quantité de ces dits joyaux ... la tâche semblait d'un coup ardue et la menace de Caedus pesait sur les épaules de tous. Les bouts de parchemins déchirés et noircis par Caedus laissent quand même entrevoir quelques bribes de mots : fondre les essences volcaniques ..., montagne .... Balaïdaïme...barrière ...

Une Bleue émet l'idée que Balaïdaïme étant le maitre de l'air, peut être faudrait-il une essence aérienne. L'idée est retenue, semblant intéressante.

La voix de Caedus se fait de nouveau entendre :
"Cherchez et trouvez ! Ou périssez face aux Maîtresses... Les Landes!"

Niyeh continue d'essayer de trouver des mots : "glisser ..." puis finit par marmonner de dépit. Nous n'aurons pas plus d'indice pour aider Menath et relever le défi de Caedus...

Nous nous installons dans le jardin intérieur pour y effectuer les essais nécessaires pour trouver les ingrédients manquants. Niyeh ouvre le dépôt accompagné encore une fois d'un violent coup de tonnerre.

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Dernière édition par kely le 12 Jan 2011, 19:27, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 16 Jan 2011, 12:17 
Jour 21 kamarien fingelien 379 05:43
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
A la recherche de l'ingrédient manquant ...


Pendant que les artisans s'installent dans le jardin, quelques aventuriers et notamment deux patrouilleurs font en sorte que les cobras qui pullulent maintenant ici aussi ne passent pas le pont pour accéder au jardin afin que les artisans fassent leur essais tranquillement.
Niyeh-Gath ouvre un passage vers le dépôt.
Balaïdaïme rappelle ce qu'il reste à trouver : la pierre d'ornementation de cette bague, comment la tailler et comment l'incruster...Sachant que Menath hésitait entre le saphir et le rubis avec une préférence pour ce dernier. Enfin, il a indiqué que quelque chose "coince".
Peut être une particularité de la région ou de la montagne ou quelque chose d'autre...

Les artisans se sont lancés alors dans les essais, le premier fut : un anneau en or, un rubis poli, deux volcaniques et une aérienne. Un Bleu et un Haut-Elfe se répartissaient les pierres quand l'un essayait avec le rubis, l'autre le tentait avec le saphir.
Le premier essai les téléporta sur place.

Pour les grandes distances en Irilion certaines bagues sont faites avec des énergétiques, pour passer la montagne ici peut-être est-ce nécessaire.

Le deuxième essai est donc un anneau en or, un rubis poli, deux volcaniques et une énergétique.
Cette dernière ne produit rien hormis une brûlure au porteur de la bague.

Troisième essai avec plus d'aériennes.
Le porteur flotte dans l'air puis retombe lourdement au sol.

Quatrième essai avec une essence terrestre : un anneau en or, un rubis poli, deux volcaniques et une terrestre.
Le Bleu est écrasé au sol, il est en train d'étouffer, heureusement une de ses compatriotes a le réflexe de se jeter sur lui pour lui retirer la bague.

La formule : un anneau en or, un rubis poli, un diamant poli et deux essences volcaniques ne remporte pas plus de succès.

Un moment de lassitude envahit tout le monde, il y avait tellement d'essences à tenter ... le défi s'annonçait décidément bien difficile. Caedus riait de nos essais et nous incitait à arrêter.

Puis une Bleue qui ne disait pas grand chose mais qui réfléchissait depuis le début dit d'un coup à haute voix : "une barrière que l'on doit traverser,...spirituelle ... esprit .... air ...., l'esprit peut passer les barrières physiques ! La voix est l'esprit !

Anneau en or, saphir, deux volcaniques et une spirituelle.

La solution était peut être plus proche que nous le pensions !

Le Bleu et le Haut-Elfe tentent cette recette, enfilent la bague à leur doigt et .... disparaissent... pour se retrouver dans le campement au cœur de l'invasion.

Ils avaient trouvé !

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 16 Jan 2011, 12:18 
Jour 18 fingel fingelien 380 03:28
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
La rage de Caedus ...

Nous avions trouvé l'ingrédient manquant et malgré cela les créatures de Caedus continuaient d'affluer. En plus grand nombre même, il nous semblait. Et alors que les aventuriers envisageaient une production en masse pour Menath mais aussi pour les gardes du palais, la voix de Caedus se fit entendre :

Vous emporterez cette Connaissance dans votre tombe Aventuriers...

La terre se mit à trembler à Galein'th Aseyis.

Les cobras continuaient d'envahir le havre de paix de Balaïdaïme, ils arrivaient de partout, de la taverne, du mémorial, de la bibliothèque ... mais très peu sont allés ennuyer les artisans qui étaient en train de fabriquer les premières bagues de téléportation pour Galein'th Aseyis grâce à la tenacité de quelques aventuriers.

Dehors un géant et des cockatrices se mélaient aux autres créatures, Caedus tirait ses dernières forces !

Des éboulements dans la grotte ne facilitaient pas le travail des artisans.


Cette montagne sera votre tombeau !

Caedus enrageait.

Un cobra passe le pont et s'en prend encore une fois à Balaïdaïme, à croire que ces bestioles font la différence entre les natifs et les aventuriers. Balaïdaïme s'en sort encore une fois, mais à peine a-t-il eu le temps de s'occuper du cobra qu'un nouvel éboulement a lieu, qui ce coup-ci a raison du prêtre qui est assommé.

Pendant ce temps :


NOOOOoooooo.... Caedus venait de fuir !

Le temps que Balaïdaïme revienne à lui, toutes les bagues étaient terminées. Il ne restait plus qu'à les livrer au palais.

Mais encore fallait-il trouver le moyen le plus sûr pour toutes les transporter.

Dans le campement, les hordes de chimériens, d'ogres et de cyclopes empêchaient toute éventualité de sortie par là.

Seule la téléportation pouvait faire l'affaire, mais il fallait tout d'abord se répartir les bagues. Tout le monde était très fatigué, alors que nous touchions au but la répartition a demandé un temps fou, à moins que Caedus ne brouille nos cerveaux ? Qui sait de quelle puissance dispose un féal ?

Cela permit aux patrouilleurs de se mettre en place et d'attendre les livreurs-artisans à l'arrivée de la téléportation à Tarsengaard.

Après des minutes interminables, les artisans s'étaient enfin réparti les bagues, ils s'éclipsèrent les uns après les autres à Tarsengaard sous les prières de Balaïdaïme.
Ils en avaient bien besoin d'ailleurs, car les attendait à leur arrivée une armée d'araignées, grosses et velues.
Il y en avait tellement que l'accès au palais ne pouvait se faire que dans un bain de liquide transparent, liquide vital des araignées qui
se faisaient tuer les unes derrière les autres, mêlé au sang des rats, des faucons et encore des cobras...

De mémoire d'aventurier, et de natif même sûrement, jamais on n’avait vu autant de créatures d'un coup.

Enfin, les porteurs des bagues arrivaient à se faufiler et venir près d'Arthor, chef de la garde du palais qui les attendait.
Le temps de l'informer, le chef comprend tout de suite la situation et propose avec une centaine de bagues d'envoyer un régiment nettoyer la
région de Galein'th Aseyis.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les aventuriers donnent les bagues et les gardes se téléportent au campement.
Le campement est nettoyé en un clin d'oeil.


Gloire à Luxin !

De retour au campement, Roen Menath était revenu du conclave. Tout le monde lui racontait ce qu'il s'était passé... tout le monde ?... Non, une elfette patrouilleuse était encore là à attendre après Niyeh Gath pour libérer son sac dans le dépôt, grommelant et tapant des pieds qu'on ne l'écoute pas.

Moralité : les elfettes patrouilleuses qui travaillent ne sont pas de bonne humeur ...

Caedus mauvais joueur nous promet des jours difficiles :

Profitez de votre récompense petites bêtes... Si vous avez emporté cette épreuve... Les prochaines n'en seront que plus ardues...

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La bague de Galein'th Aseyis
MessagePublié: 22 Fév 2011, 19:43 
Jour 18 fingel fingelien 380 03:29
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 31 Jan 2009, 20:47
Message(s) : 1568
*Kely referme le carnet en souriant, en pensant aux futurs lecteurs qui pourront ainsi apprendre comment est née la bague de Galein'th Aseysis.

Les Bleus natifs ou aventuriers avaient enfin leur propre bague !*

_________________
Kely, aventurier emprisonné pour l'éternité.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr