Nous sommes actuellement le 23 Nov 2017, 11:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le passé de l'Eldorian { inachevé}
MessagePublié: 07 Jan 2010, 15:06 
Jour 3 nuona fingelien 380 01:25
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 29 Oct 2006, 19:11
Message(s) : 300
Mon histoire commence, il y a de ça cinquante Fingéliens à Lumedantel dans une petite ville Eldorianne, au pied d'une chaine de montagnes qui sert de frontière avec les Galdurs. Où la vie est un long fleuve paisible pour tous, à l'exception des quelques hommes appartenant à une guilde de guerrier. Ils offrent la plupart du temps leurs services au seigneur de la ville, pour des missions de reconnaissances, de surveillances mais aussi aux villes voisines pour des missions,cette fois-ci plus périlleuses. Ces hommes sont tous originaires de la ville, la plupart sont des fils de commerçants. Tous sauf un. Un seul membre est étranger en ces terres. Ce personnage est originaire d'une ville lointaine où la principale activité est le combat. En réalité, c'est lui qui a créé la gilde « Visonnos »
Le maitre de gilde, a énormément voyagé en pays Kultar et autres, là où le mystère est quasi totale pour nous , Eldorians. C'est grâce à lui que des habitants de la ville sont devenus des petits mages et que les membres de Visonnos combattent en utilisant la magie. En très peu de temps cette guilde est devenue l'emblème de la petite cité et le rêve des jeunes tel que j'étais, à l'époque.

Quelques Fingéliens avant l'arrivé de l'étranger.

Je suis né dans le quartier pauvre de la ville, ma famille ne connaissaient pas le goût et l'odeur de l'argent mais cela ne les empêchaient pas d'êtres heureux. Mon père était un petit chasseur pour le compte d'un des boucher du quartier, il disait toujours: »Certes, Je ne dors pas sur un tas d'or mais je sais vivre libre contrairement à mon frère. Je ne croule pas sous les responsabilités. » Mon père était doux et aimable avec tout le monde, d'ailleurs je me souviens que lors des fêtes quotidiennes, étant un musicien, il acceptait toujours avec le sourire, sans rien demander en échange, de jouer d'un instrument à corde, qu'il frottait avec un drôle de petit arc.
Ma mère était une des nombreuses servante pour le compte de la femme du seigneur. Je n'ai guère beaucoup de souvenir d'elle. Son métier lui prenait tout son temps.
Quand à moi, à l'âge de 9 ans, mon père réussit à convaincre un alchimiste de me prendre en tant qu'apprenti. Je pouvais grâce à ça, gagner un peu d'argent et soulager légèrement la vie de mes parents et je pouvais bien entendu accéder aux mystères qu'est l'alchimie. L'unique inconvénient était qu'au moment où j'étais devenu devenue apprenti, je devais tirer un trait sur ma vie antérieure, la seule fois où mon maitre me permettait de voir mes parents était lorsque je leur remettais l'argent gagné.
C'est donc pendant 8 ans et à la mort de mon maitre que j'appris les mystères de cet art et fournir de quoi vivre à mes parents. Et c'est à cette période là que ma vie bascula très rapidement. A la venue d'une personne qui allait changer le mode de vie de toute une ville entière.

La rencontre du mystérieux.

Je me souviens que ce soir là, les étoiles étaient particulièrement belles. Leurs lueurs douces et brillantes faisaient apparaître un belle lumière bleutée sur la petite rivière qui traversait la ville de la partie Nord ouest à l' Est. Je sortis à l'extérieur des murs pour récolter quelques ingrédients recommandés à la fabrication de barre de fer pour un forgeron.
C'était en me dirigeant vers la carrière que je croisais cet étrange individu. Je me souviens qu'il portait une tunique ressemblant grossièrement à celle des prêtres d'une couleur rouge et noir, il avait attaché deux fines lame légèrement courbées dans son dos et il donnait l'impression de vivre dans un univers diffèrent son regard était comme transportait au delà des mers.
Il me regarda en souriant et continua sa route vers la ville. La misère qui vivait tout autour de moi ne me permettait pas de connaître la signification d'un sourire; le bonheur n'existait pas réellement autour de moi. J'étais l'esclave de ceux qui s'en nourrissent. Je m' inclinais mollement devant en lui et je continuais ma route, en me replongeant dans mes réflexions d'Alchimiste. Arrivé à la carrière, je m' assis sur un gros rocher et je déposais soigneusement à terre mes instruments. C'est alors dans un lieu où le silence était mélodieux que je me mis à faire chanter la roche pour extraire les minerais.

Un bouleversement dans une vie monotone.

J'étais resté à la carrière quelques semaines, il était plus pratique de créer mes barres sur place. J'avais confectionner un petit camp à monter sur pilotis un jour avec mon maitre et il me permettait d'être plus efficace dans mon travail. C'est en rentrant dans mon camp que je vis Twen; un vieille homme qui jadis chassait en compagnie de mon père. Il était venu m'avertir de la venue d 'un mystérieux guerrier qui avait de grand projet pour la ville. Il voulait que je vienne avec lui pour le rencontrer.
De retour en ville, je remarquais que les habitants étaient drôlement excités; des gens en armures étaient montés sur un estrade et proposaient aux hommes qui avaient soif d'aventures de venir les rejoindre. Beaucoup de changement avait étaient fait durant les semaines de mon absence. Un énorme bâtiment situé non loin de la bâtisse du seigneur était en construction, non loin du chantier, de drôles de personnes étrangères à la ville enseignaient la magie aux intéressés. Fatigué, je saluais Twen et je partis en direction de mon magasin. Cependant, une personne m'attendait devant ma porte d'entrée. L'homme que j'avais croisé il y a de cela quelques semaines était adossé contre le mur de ma maison et me regardait en esquissant un sourire. Je m'inclinai devant sa personne et sans un mot; par un geste de bras je l'invitai à entrer dans ma pauvre demeure. Il entra et se dirigea vers la cheminée. En passant il déposa, une lame un peu plus longue d'une dizaine de centimètre qu'une dague, sur la table. Nous fîmes connaissance pendant que je remplissais un formulaire pour la transaction des barres de fer du forgeron. J'appris qu'il se nommait Miles et qu'il était originaire d'une ville du Sud et lors de ces voyages il s'était lié d'amitié avec un habitant de Lumedantel. A la mort de ce dernier, Miles avait promis de sortir la ville de la misère Par n'importe quel moyens. Il avait décidé au décès de son ami de partir en voyage a travers beaucoup de pays pour apprendre, la magie, d'autre technique de combat, et l'art de vivre des autre peuples. Il me dit qu'il était revenu pour réaliser son rêve; que la ville de Lumedantel fleurissent et que la pauvreté disparaisse de ces lieux.
Une fois mon formulaire terminé, je lui demandai en quoi je pouvais lui être utile; je lui avouai que je ne savais pas vraiment la raison de sa venue chez moi. Il se leva et dit d'une voix douce: « pour réussir dans la vie, il faut partager son rêve. » Il me prit la main et la déposa sur l'arme qu'il avait déposé quelques instant plus tôt sur la table et me dit: « Toi qui connait la misère du monde, qui beigne dedans depuis ta naissance. J'ai vus en toi la force de vivre, la force de continuer. Épaule moi, faisons ensemble le bonheur de ces habitants. »

_________________
Seul, nous ne sommes pas grand chose.. C'est ce que je pense aujourd'hui.

"Les progrès viennent à ceux qui s'entraînent encore et encore, vous reposez sur des techniques secrètes ne vous conduira nulle part" (Morihei Ueshiba)


Dernière édition par Aoshi le 13 Mars 2011, 19:14, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le passé de l'Eldorian { inachevé}
MessagePublié: 12 Jan 2010, 22:48 
Jour 3 nuona fingelien 380 01:29
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 29 Oct 2006, 19:11
Message(s) : 300
Il regarda, le sourire aux lèvres, par la fenêtre est observa quelques instants un couple de sexagénaires qui donnait un morceau de pain à un gamin.
Je plissais les yeux intrigué par cet étrange personnage qui venait de débarquer dans nos vie si soudainement. Mais étrangement, je l'admirais.
Je pris une cape neuve et la place sur mes épaules et je lui dit: « Miles, cela te dirais qu'on aille faire un tour en ville, j'aimerai que tu m'en dise plus sur le chantier qui se construit plus bas. » J'ouvris la porte et il prit les devants en commençant à plaisanter.

La suite du parchemin semble noircit par la chaleur d'une flamme. Plusieurs paragraphes sont illisibles .


Trois Fingéliens après la fin du chantier: une guilde en pleine domination.

Je me baladais aux côtés de Klyde; Un Ancien artisan qui était venu s'engager dans la gilde Quelques mois plus tôt. Il était sans le savoir un virtuose à l'arc et savait mieux que quiconque se rendre invisible , donc le maitre; Miles l'avait promu au rang d'agent. Il d'un arc spécial qui ne devait pas dépasser le quart d'un arc traditionnel. Il le portait attaché derrière son dos. Et il aimait se vêtir d'un grande toge bleu marine qu'il enroulé tout autour de son visage et qui retombait sur son bras gauche. Dans une ville Eldorianne des plus banales, il n'aurait pas passé inaperçu. Quant à moi, j'étais vêtu d' une armure de fer ajustée à mon corps qui me permettait d'effectuer mes techniques de combats. Je portais par dessus mon haubert un manteau sans manche d'une couleur rouge; cette couleur signifiait pour moi un moyen de ne jamais oublier la douleur que ces habitants avaient vécus avant l'arrivé de Miles.
Nous nous dirigeâmes dans les quartiers du maitre où il devait nous affecter une mission:

Miles « Klyde je m'excuse de te faire venir juste après la cérémonie d'initiation, J'espère que cela ne t'ennuie pas trop, toi et ta nouvelle compagne... »


Klyde: « Je me suis engagé à servir le peuple, même si je dois faire des sacrifices, il en est pour le bien des Eldorians. »

Miles: « Aoshi, Je ne t'ais jamais entendu parler de cette cérémonie. Ne me dit pas que tu ne l'a pas faite?! »

Aoshi: « Et pourtant, je mentirais si je disais que j'ai passé une nuit inoubliable lors de ma majorité.... Étant donné que ma famille ne pouvait subvenir à leur besoin seul, j'ai été dans l'obligation de travailler avant l'âge requis pour les aider. Et ce jour là, je n'ai pu choisir de compagne, mes parents venaient de décéder dans un tragique accident sur la route qui menait à la ville voisine. J'ai dû les enterrer seul en compagnie d'un prêtre à l'endroit qu'ils chérissaient le plus. Je n'ai donc pu faire mon initiation comme tout les autres.... Mais ne t'inquiète pas je me suis bien rattrapé plus tard. »

Miles: « Toute cette souffrance qui était pour toi une seconde mère, se verra métamorphoser en une force unique qui t'aidera à traverser maintes périples dans ta vie. Tu es quelqu'un de spécial Aoshi. Regarde comme tu as changé! Hier encore tu était ce pauvre Alchimiste qui se demandait ce qu'il allait pouvoir manger le lendemain et maintenant tu est au titre de capitaine de la troisième division; surnommé la division de l'ombre. Tu es un autre Homme désormais! »

Klyde: « Et c'est un honneur de vous servir mon Capitaine. Je suis fière de pouvoir combattre à vos côtés. »

Aoshi: « je ne demande pas à être blâmé.... il y a plus malheureux que moi sur le continent... Maitre! Vous vouliez nous voir? »

Miles: « Effectivement. Je voudriez que vous retrouviez un agent dans la ville de Gexen. Cet agent se nomme Milo elle vous attend dans une taverne; « l'antre du vieux crasseux » Contactez la, elle vous donnera un parchemin vous indiquant un l'identité d'un Sinan qui se ballade dans le sud de la ville. Nous supposons que cet homme est un adepte de la nécromancie et qu'il tente de pervertir des Eldorians. Aoshi, je te laisse le soins de lui demander s'il est venu seul ou bien avec d'autres camarades et qu'elles sont leurs véritables intentions.... je ne pense pas que tenter d'initier des Eldorians et cette abomination soit son véritable objectif.... »

Aoshi: « Bien compris, maitre. Klyde, vas te préparer nous nous retrouvons dans deux heures à la porte sud! »

Klyde: « A vos ordres Capitaine. Mes respects maitre Miles! »
Alors que je m'apprêtais à sortir, Miles interrompit mon geste et me dit tout en fixant le sol d'un regard vide: « Aoshi... Cette semaine risque d'être sanglante... N'oublie pas de revenir après ta mission. J'ai comme un mauvais pressentiment... »
Je l'ais regardé un moment, et tout en restant silencieux je sortis et alla directement à la porte sud en réfléchissant à divers scénarios qui pouvaient se produire lors de la mission.

_________________
Seul, nous ne sommes pas grand chose.. C'est ce que je pense aujourd'hui.

"Les progrès viennent à ceux qui s'entraînent encore et encore, vous reposez sur des techniques secrètes ne vous conduira nulle part" (Morihei Ueshiba)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le passé de l'Eldorian { inachevé}
MessagePublié: 13 Mars 2011, 20:07 
Jour 3 nuona fingelien 380 02:17
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 29 Oct 2006, 19:11
Message(s) : 300
J'étais dans ma petite demeure, je regardais vaguement une série d'épées accrochées au mur. Hésitant je pris une rapière et la soupesa puis, pivotant rapidement sur mes talons, je rabattis dans un même geste, la rapière sur un grosse pomme qui était posée sur la table. Je regarda les deux morceaux de pomme tomber chacun de leur côté; pensif. " Cette mission ne me dit rien qui vaille. Mieux vaut rester sur nos gardes une fois arrivé dans la ville. Il faut que je me hâte, Klyde m'attend!".Je mis la rapière dans son fourreau et accrocha ce dernier à ma taille puis je saisis par la même occasion une fine dague poser sur une étagère et que fourra dans une boucle de ma ceinture au niveau du dos. Je me dirigea alors vers la porte sud.

[On dirait que de le cire a coulé sur un court passage. Le reste du parchemin semble écrit différemment, ressemblant d'avantage à un journal de route. ]

Cela fait maintenant 2 jours que nous sommes dans la ville de Gexen. L'atmosphère y est tendue, comme si il se préparait quelque chose. Klyde a trouvé hier un morceau de dague qui après de multiple examen par moi-même, le forgeron de la ville et l'un des mages; pourraient avoir servit pour un rituel. Pas de doute possible, il se trame quelque chose de pas normale ici, surtout après avoir vu l'expression du visage de ce mage... Je vais inspecter la ville ce soir, je trouverai le propriétaire de cette lame.

1heure plus tard:

Je suis posté dans une des tours qui surplombe la partie Est de la ville. En chemin, j'ai croisé aux environs d'une taverne, trois alcooliques qui parlaient d'espionner une petite réunion par des gars qui ne sont pas du coin. Comment ont-ils découverts que ces étrangers préparent une "réunion"?! Cela me dépasse... Quoiqu'il en soit ce n'est pas bien important, l'un de ces poivrots viendra demain me dire ce qu'il y a vu.... Pour le moment... Aucun signe suspect, pas d'agitations dans les rues. Je me demande comment cela se passe du côté de Klyde.

Au levé du soleil:

Qu'est ce que cela veut dire?! Voilà qu'un de ces poivrots rencontré il y a quelques heures, crie à pleins poumons comme si il y avait un démon aux trousses.. je suis descendu de mon perchoir et je me suis approché par derrière l'homme en longeant les murs. Je l'ai invité à la fermer en lui grattant la pomme d'Adam avec ma dague.Il s'est calmé peu à peu à s'est retourné lentement... Son regard était étrange, on aurait dit qu'il avait vu quelque chose qui le dépassait totalement, Klyde est arrivé quelques minutes plus tard, l'épée à la main et tout affolé. Il m'a avertît que cinq hommes nous espionnaient depuis notre arrivé dans la ville, il ne pu finir ses explications, un étrange type armé d'un arc lui cocha une flèche en plein cœur. Par instinct je me suis servis de l'alcoolique que je tenais par le cou comme d'un bouclier et j'ai reculé jusqu'à atteindre le pas d'un maison. Là, je suis entré à l'intérieur et dans un même geste j'ai jeté le mendiant devant moi pour déstabiliser mon assaillant. J'ai alors renversé la table qui se trouvait au centre de la pièce et je me suis plaqué contre en dégainant ma rapière d'une main et tenant fermement de l'autre, ma dague. L'homme à l'arc m'a dit qu'il était trop tard, que je ne pouvais plus rien et juste après je me souviens juste d'un bruit sourd qui me traversé l'esprit... Je crois que je suis me suis évanouis.

_________________
Seul, nous ne sommes pas grand chose.. C'est ce que je pense aujourd'hui.

"Les progrès viennent à ceux qui s'entraînent encore et encore, vous reposez sur des techniques secrètes ne vous conduira nulle part" (Morihei Ueshiba)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr