Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017, 21:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:14 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:41
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le soir, près du feu de trépont, une étrange personne, cachée sous un immense capuchon s'approche du feu, Ham mem lol laa est déjà assis, se réchauffant aux flammes dans cette nuit pourtant chaude, le narrateur, ainsi que tous l'appelleront, crie alors a la cantonade, faisant s'approcher pas mal de curieux et un nain roux portant une pipe nauséabonde :

C'est ici que je raconterais, pour votre plus grand plaisir, l'histoire de Maniel

" Hum hum...aurais-je la possibilité de te dire, narrateur, que je n'ai guère envie que mon histoire soit contée"

Je sais cela Noble Maniel, mais les générations futures doivent connaitre ton passé, pour comprendre ton présent, et surtout, surtout, pour ne pas faire les erreurs de tes parents

"Mouais...vu sous cet angle.....Mais..j'te surveille, interdiction de déformer les faits...."

Oui, ne t'en fais pas, je ne déformerais rien, enfin..presque rien.

"Grmmmpf"

Bien, tandis que Maniel s'assied pour surveiller mes paroles, faites donc de même.Le temps est doux ce soir et le feu de Trépont nous éclaire, par cette nuit sans lune.
D'ailleurs, c'est aussi une nuit sans lune que tout commença...enfin...a vrai dire, non, cela commença bien avant, dès le mariage de Lovar et Modsognir.
Un très beau mariage, ce n'est pas Maniel qui me contredira.

"Forcément crane de gobelin, j'étais pas né !"

C'est bien ce que je dis....donc c'était un magnifique mariage. Les nobles des contrées les plus reculées étaient venus féliciter le couple, apportant des cadeaux tous plus exotiques les uns que les autres.
Il faut dire, pour que vous compreniez cet engouement, que Modsognir et Lovar étaient le prince, et la princesse de deux royaumes, et que ce mariage scellait la fin de centaines d'années de guerres.
Mais et surtout, car, un conte de fée ne pourrait exister sans cela

"Un conte de fée, mon histoire? non mais tu délire grave hein
Et pis Prince et Princesse, Nawak ton histoire, on a qu'un seul roi, descendant d'Indur, mes parents étaient les enfants des chefs de clan, c'tout Non mais franch"ment des princesses...Tu vas bien faire rire les nains toi"


oui, bon là j'enjolive un peu

"un peu? tu déforme tout oui, un conte de fée, non mais j't'jure, on aura tout entendu, si elle te plait tant que ça ma vie, prends la..."

Euh...bon comment dire...ce n'était pas un conte de fée...Mais cela commence tout pareil, j'ai juste un peu oublié le "il était une fois, dans un pays lointain, et dans des temps reculés"

"J'ai que 50 balais, tu veux me faire passer pour un vieux crouton?"

Bon, il était une fois dans une contrée lointaine et il n'y a pas si longtemps, deux enfants de chefs de clans opposés qui s'aimaient, mais leur royaumes étaient en guerre, leur amour était donc impossible

"Il se sont mariés en même temps, et pis ton début ça ressemble a un bouquin de chespire j'trouve tu divague"

Ouais bon ça va hein...donc bon en résumé, il se marièrent et il s'aimaient, ce qui ajoutait a la liesse des habitants, car la paix était par la même scellée a jamais (enfin presque).
Après le mariage, ils vécurent plusieurs années du bonheur le plus parfait, avant que ne leur vienne l'envie de faire un héritier.

"Quelle idée aussi franchement, un mioche dans tout ce bonheur"

Ouais bon, tu me fatigue, je reprendrais plus tard, ya pas moyen de raconter avec ce grincheux!

"C'est ça raconte pas, c'est bien ce que je voulais moi, et pis tant que t'y es, vas-y, vas-t-en, mon passé a pas besoin d'être conté, j'ai bien assez honte comme ça."


Ouais t'as raison, allez j'm'en vais, adieu la compagnie.

Et la silhouette encapuchonnée s'en alla, discrètement, tout en montrant son mécontentement, mais n'ayez peur, un narrateur est fait pour narrer, il reviendra, il ne pourra s'en empêcher.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:15 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:42
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Alors que vous êtes en train de travailler, vous ressentez la présence de cette silhouette encapuchonnée, intrigué, non pas par la silhouette, mais par l'histoire de Maniel, vous faites le déplacement jusqu'à Trépont.
Le narrateur est là, et juste derrière vous, accourt, aussi vite qu'il le peut sur ses petites jambes, Maniel, jeune nain roux, suivi de la fumée de sa pipe.


Bonjour a tous, prenez place, je vais conter la suite de cette histoire étrange.

"Tu devais pas te barrer toi?"

Bah, un narrateur est fait pour narrer, et me revoila donc.

"Pfff"


Prenez place gentes dames et damoiseaux, l'histoire s'était arrêtée au mariage de Lovar et Modsognir.
Mariage d'amour qui scellait une paix durable entre deux clans qui en avaient bien besoin pour se reconstruire.

Mais voilà, un drame naquit dans ce couple.

Tout d'abord, et a quelques années d'intervalles, les chefs des deux clans (donc les pères de nos amoureux) moururent, de vieillesse.
Les deux clans furent donc réunis en un seul car Lovar était la seule enfant du chef, et c'était donc à elle de régner

"Mouais une grande idée ça aussi...Un aussi grand territoire, j't'dis pas comme ça a été long d'en sortir....."

Bref, le nouveau clan, dont le nom m'échappe....

"Thyl-Lovsognir, en hommage au mariage qui scella la paix, pourtant pas dur a mémoriser"

Oui, en effet, je suis confus

"Pour ce que ça change"

Bref, notre couple dirigeait donc ce nouveau clan, et se posa donc, tout naturellement, la question de l'héritier.
Ils tentèrent longtemps d'en faire un par les voies naturelles, sans succès.
Ils consultèrent les savants nains les plus renommés du clan et des alentours, mais nul ne savait expliquer cela.

"Mouais, c'étaient pas des lumières en même temps mes parents, si ça s'trouvent savaient pas faire"

Hum....Hypothèse fort improbable, mais..c'est une hypothèse.

"Mouais, bon dis l'narrateur, j'ai des trucs a faire moi, autre que surveiller que tu raconte pas des couenneries dans mon histoire, donc euh...tu r'prendras demain hein..."

Mais...je peux pas arrêter là, c'est le moment intéressant

"Interessant interessant, jt'en ficherai moi d'l'interessant, c'est le moment où je meurs de honte oui, alors demain"

Roooh y en a pour une minute a peine de leur expliquer

"En une minute, vu ton style, tu en seras même pas a dire qu'ils étaient désespérés, et comme c'est leur seule excuse ça s'rait bien qu'toublie pas d'ldire"

Ce que tu peux être têtu

"oui, parait qu'c'est un trait d'esprit assez courant chez les nains"

Ma foi, si tu le dis.....Bref euh...donc, les parents de Maniel, desespérés de ne pas voir naitre le fruit tant attendu de leur amour décidèrent...........

"T'es sourd le conteur, j'ai dis demain, ça f'ra monter le sussepense"

C'était l'argument choc, le seul qui aurait pu persuader le conteur de s'arrêter, et cela fonctionna. Notre narrateur disparut dans un nuage de fumée et vous retournez a vos occupations, attendant la suite, laissant le "sussepence" monter en vous, imaginant milles et unes raisons pour que Maniel ait tant honte de la suite de cette histoire.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:15 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:42
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le lendemain, fidèle au rendez vous, et même en avance, le narrateur s'approche du feu et sourit, car certains sont déjà là a l'attendre, il s'assied, et sans attendre Maniel, commence a parler

Donc, hier, nous parlions du désespoir de Lovar et Modsognir face a l'absence d'héritier, vous vous rappelez? Ils avaient consultés les meilleurs scientifiques nains, et même les moins bons, ceux du clan et ceux des clans plus ou moins lointains, mais aucun n'avait trouvé ni raison, ni solution a ce problème.

Maniel arriva a ce moment la, légèrement essoufflé, et aussi passablement énervé

"Commence sans moi, te gène pas surtout!!"

Je ne faisais que récapituler l'histoire d'hier, pour nos amis qui n'avaient pas pu venir

"Ben voyons....Continue, maintenant que je suis là pour vérifier que tu inventes pas"

Après ces nombreux échecs, qui s'étalèrent sur plusieurs années, ils décidèrent d'aller demander de l'aide a l'extérieur des terres naines, ils demandèrent de l'aide....

"Aux sauriens d'abord, il me semble"

Oui, c'est ce que j'allais dire, pas la peine de me couper.

"Avec toi on sait jamais, hein allez reprends"

Oui, donc ils allèrent demander l'aide des sauriens, mais comme ceux ci n'avaient guère envie de se déplacer, c'est notre couple qui alla chez eux, au grand dam de leurs conseillers, et de leur peuple.
Mais cela n'a guère d'importance.
Le voyage fut long et éprouvant, même pour des nains, mais enfin ils arrivèrent a la mer, où quelques sauriens les conduisirent a leur royaume.
Là, les plus grands médecins de l'époque, les plus grands scientifiques se succédèrent au devant le couple, et leur firent subir maints examens, leur posèrent maintes questions, testèrent des médicaments, sans succès aucun.
Tous repartirent tête basse, sans explication et sans solution a proposer.
Les nains, déçus, reprirent la route de leur royaume.

"Détaille un peu, a ce rythme l'histoire sera finie dans deux jours"

Je croyais que ça t'énervait de venir ici tous les soirs

"Ça m'énerve, mais faut pas être égoïste dans la vie, les gens ont le droit de tout savoir, jusqu'à la couleur des draps de leur lit chez les sauriens, et le nom des divers scientifiques, les méthodes utilisées...tout ça quoi"

Peuh, tu penses, tout le monde s'en fiche, non?

Demanda le narrateur en se tournant vers vous pour avoir votre avis.
Et il fut bien embêté, car les avis étaient partagés a ce sujet...aussi dit-il

Bien, je me plie dans ce cas a votre volonté, revenons sur le voyage des nains en direction du royaume saurien.
Ils traversèrent les montagnes les plus hautes, passant parfois par les galeries, parfois au grand air, cachant leur condition sous des manteaux d'apparence miteuse, et pourtant très chauds.
Et oui, même chez les nains, il arrive que les voleurs sévissent....
Leur voyage dura presque un mois, durant lequel leur amour fut renforcé par l'épreuve du voyage, et par l'épreuve qui les attendait, car le royaume saurien était, selon leurs connaissances, un royaume sous marin.Et les nains ne sont pas tellement faits pour l'eau, elle leur déplait même fortement, car elle se marrie fort mal a la bière.

Ainsi, ils arrivèrent au bord de la mer du sud. Pour cela ils durent traverser des endroits d'où tout peuple avait disparu, où régnaient en maîtres les monstres et où plus grand monde n'osait s'aventurer.
Cette épreuve, ce long voyage, comme un voyage initiatique, renforça si c'était possible l'amour que se portaient nos deux nains.
Le royaume saurien, royaume a moitié sous marin, était absolument superbe, je ne saurais ici trouver les mots pour le décrire

"Ben le fait pas, ça vaudra mieux"

le narrateur grommelle vaguement "faudrait savoir" puis repre
nds sa narration

Bref, les nains furent traités comme des dieux, accueillis par le roi, conduit dans une suites sublime, toute taillée dans la roche, illuminée par quelques diamants de grosse taille.Une vraie chambre de nain, même le lit n'était pas un de ces lit moelleux que l'on trouve chez les elfes, non, un brave lit de roc, avec des couvertures et sans draps de satin.
Notre couple était ravi, finalement, ce séjour s'annonçait comme des vacances.

Ils déchantèrent le lendemain, lorsque les savants sauriens arrivèrent, en effet, ces derniers leur posèrent des questions très intimes, avant de les faire se déshabiller et de les examiner, de les toucher...bref, ils cherchaient une solution, mais n'accordaient que peu d'importance aux états d'âme des nains.

"Ouais, bon, la description va peut être suffire hein...on reprend demain, j'ai du boulot moi!"

Bien, nous reprendrons demain, donc, après le retour de Lovar et Modsognir en terre naine.

Le narrateur se leva et disparut dans le nuit, Maniel et sa pipe disparurent aussi, mais la fumée nauséabonde flotta encore longtemps après votre départ sur le feu de Trépont.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:16 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:42
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le lendemain, la nuit était calme et déjà étoilée lorsque le narrateur arriva, il s'assit, sourit et attendit qu'arrive l'éternel nain fumeur avant de commencer

Bonsoir a tous, nous en étions donc au retour de Lovar et Modsognir dans leur royaume, après presque un quart de fingélien loin de chez eux.
Ils vécurent cela comme un soulagement, car si l'hospitalité saurienne avait été parfaite, les savant ne les avaient pas ménagés, de plus leur voyage du retour n'avait pas été de tout repos, les monstres étaient de sortie et ils durent combattre a de nombreuses reprises.


Une fois rentrés en leur royaume, ils se demandaient à qui faire appel, il y avait bien les kutar, pas trop loin, mais ce peuple de Mage ne plaisait pas trop aux nains et Modsognir refusait obstinément d'aller les voir.

Les gadur n'étaient pas réputés pour leur médecine et quelques émissaires envoyés là bas pour s'en renseigner rapportèrent la même réponse, les gadur n'avaient aucun problème de fertilité et ignoraient donc comment les aider.

Lovar eut alors une idée il y avait de cela bien longtemps, du temps des grandes batailles, du temps de Fingel lui même, lors de la grande bataille de Trépont son grand père avait sauvé un homme bleu d'une mort certaine à deux reprises.
Les deux hommes s'étaient liés d'amitié, et l'homme bleu avait promis que lui et ses descendants avaient une dette d'honneur envers le nain et sa famille, et qu'en quelque temps que ce fut cette dette serait un jour effacée.

Modsognir se gaussa : "tu crois qu'ils s'en rappellent de cette dette tes descendants? la bataille de Trépont c'était y a plus de 300 ans, ça fait combien de descendants chez les bleus ça?Sur qu'ils se rappellent même plus de cette soi disant dette."

Mais Lovar s'entêta, les hommes bleus connaissaient encore aujourd'hui l'existence de cette dette, et même s'ils avaient oublié, cela ne coutait rien de les contacter.

Modsognir finit par céder, des émissaires fut envoyé aux descendants de l'homme bleu, l'un d'eux revint avec cette réponse " nous serons honorés de nous acquitter de la dette de notre ancêtre, nous préparons nos affaires pour ce long périple. Vos émissaires nous guiderons."

Les hommes bleus firent donc le voyage, traversant les contrées humaines et gadur, escortés par les émissaires nains qui durent parfois faire preuve d'une grande diplomatie pour que les hommes bleus puissent passer, en particulier sur les terres gadur.

Lorsqu'il arrivèrent le peuple nain était à la fois content de voir en eux une solution à leurs problèmes

solution solution c'vite dit....


Maniel...chut....
Donc à la fois ravi, et en même temps gêné par le fait que ce peuple usait de la magie, il leur fut donc demandé d'y renoncer le temps de leur séjour, promesse qu'ils firent en souriant.

Les nains, qui n'en avaient tout de même pas perdu le sens de l'hospitalité et surtout celui de la fête, leur organisèrent un grand banquet où l'alcool coulait à flots, où les nains chantèrent et dansèrent, sans laisser la scène aux hommes bleus, conscients des pouvoirs de leurs chants.

Dès le lendemain ils se mirent au travail, examinant Lovar et Modsognir, tentant de comprendre l'origine de ce mal étrange qui les empêchait d'enfanter, leur proposant diverses potions..Il restèrent plusieurs mois durant lesquels la natalité naine connu une forte hausse. La rumeur dit que les bleus chantaient en secret le soir, oubliant leur promesse...A moins qu'ils ne considèrent pas leur chant comme de la magie à proprement parler.

Mouais..M'enfin c'fou le nombre de naissance qu'il y a eu à cette époque....

Ils finirent pas se révéler impuissants face à ce mal, et navré de n'avoir pu aider, mais délivrés malgré tout de leur dette ils repartirent escortés hors du village par des naines enceintes et joviales qui sentaient que leur présence n'était pas étrangère à leur été.

Lovar et Modsognir sombrèrent à nouveau dans le désespoir

Ouais fait bien le dire ça, le désespoir, la détresse, tout ça, c'est leur seule excuse à ce qu'ils ont fait....Faut l'rapp'ler.

Le narrateur sourit et le rappelant une dernière fois s'en fut dans la nuit.

Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:16 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:43
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur vint se placer près du feu, Maniel, prévoyant, l'y attendait déjà, ainsi que quelque aventurier.

Bonsoir a tous, nous en étions au départ des hommes bleus.
Ainsi, après leur départ, le moral des nains de Lovsognir fut au plus bas, avant que l'on ne décide de demander l'aide des gadur, mais les nains savaient aussi que c'était leur dernier espoir, le dernier peuple avec qui ils étaient alliés, et....Et ils savaient aussi que les gadur ne brillent pas par leur science.
Mais, si quelque chose pouvait être tenté, cela devait l'être.

Une délégation de gadur traversa donc sans trop de peine les hautes montagnes bordant le pays nain et arrivèrent au palais.

A nouveau, ils furent fêtés par le peuple, accueillis en sauveurs, la bière coula a flot durant presque un mois, avant que les savants ne puissent s'approcher du couple royal.

"Mouais, que de temps perdu...r'marque pour c'que ça a été utile"

Ah ben bravo, t'as tué tout le suspense, a quoi ça sert que je me décarcasse a raconter ça lentement, en laissant croire a l'espoir a chaque fois? en insistant sur le désespoir, sur le dernière chance etc...si tu casse le truc d'un seul mot.

"oh la la pardon, pardon, j'savais pas qu'c'était si compliqué narrateur"

Ben bien sur que si, c'est même un métier.

"Ah? qui c'est qui t'paie, pas moi j'espère, 'fin, surtout pour toi qu'j'dis ça hein"

T'en fais pas, ce n'est pas toi, c'est le sourire de ces gens, et leur éventuelle participation a la fin de l'histoire

"Mouarf, c'est pas gagné....mais débarque a la taverne, sont généreux là bas avec les nouveaux"

Oui, mais je ne compte pas rester

"pas grave, ils offrent aussi la bière pour le départ je crois, donc tu vois....."

Ah...j'y songerais.....Bon où en étais-je?

ah oui, les savants gadur, et bien, contrairement a ce qu'avaient craint Lovar et Modsognir, ils ne les étudièrent pas sous toutes les coutures, ils se contentèrent de regarder leur alimentation, leur mode de vie quoi.
Ils arrivèrent a la conclusion suivante, ils ne mangeaient pas assez de légumes, leur énergie était donc détraquée.

Les nains sourirent a cette idée, bien sur, un nain, mangeant de la salade, non mais franchement....

"Mouais, une chouette idée, mais ça a bien fait rire dans les chaumières.Pis mes parents ont essayé, et ça a moins fait rire.....Ça a prouvé leur détermination et leur désespoir, c'était l' premier pas vers la chute finale."

Effectivement, les nains suivirent durant un Fingélien le régime dicté par les gadur, sans mettre au monde le moindre enfant.
Mais, si quelque chose pouvait être tenté, cela devait l'être.
Le peuple fut déçu, d'abord de voir le couple royal manger des légumes comme des elfes

"D'ailleurs ça leur a pas réussi, ça rend bête la salade, c'est bien connu...a la limite les patates, et pis quelques fruits parfois, pour se rafraichir, mais de la salade, non mais j't'jure....faut pas qu'ça pousse au soleil les "légumes" pour être bon....faut des...comment qu'ils disent les savants....des tabernacles"

Des tubercules?

"c'est c'que j'ai dis, t'es sourd?"

Euh...passons.....
Donc ce régime fut un échec, et le peuple comme le couple furent très déçue, et...c'était leur dernière idée, ils n'en avaient plus, plus la moindre....
Le couple décida donc de partir en pèlerinage dans des terres lointaines, le temps de reprendre leurs esprits.

"Et c'est là que l'sussepense est au maximum, donc on va s'arrêter, non?"

Exactement...a demain.

Et il disparut, un léger sourire aux lèvres.

Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:17 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:43
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur revint le lendemain, le feu était déjà bien entouré, Maniel attendait, sa pipe allumée, le sourire crispé, il savait que ce soir sans doute, serait révélé son douloureux secret.


Bonsoir a tous, nous en étions, si je ne m'abuse, a l'ermitage de notre couple.

Ils partirent après l'essai infructueux de la méthode gadur, a savoir manger des légumes.

"Grmmmpfh, y avait besoin de le rappeler"

Bref, ils traversèrent le pays nain, gravissant les plus hautes montagnes, pour le simple et unique plaisir de voir el soleil se lever, dépassant lentement la montagne dans des chatoiements d'or et de rose.

Et oui, on peut être nain et profiter parfois des belles choses. Et puis voir ainsi l'astre solaire plus bas que les montagnes, plus bas qu'eux...C'était un spectacle exceptionnel et qui n'est pas donné a tous.

Tout comme il n'est pas donné a tous d'être au dessus des nuages, de n'avoir sous les yeux qu'un immense nuage blanc. Quand a être dedans, quel plaisir. Bien sur cela n'a pas la consistance cotonneuse que l'on pourrait croire, en fait c'est même assez humide, cela ressemble a du brouillard...Mais ce sentiment, fort, d'être au dessus de tout, d'être en plein ciel au cœur d'un nuage.....Voilà une ivresse que peu ont gouté.

Marcher sur la blancheur immaculée des neiges éternelles, laisser approcher les animaux, peu effrayé par les nains, plutôt que de les chasser en leur courant après....voilà les petits plaisirs quotidiens que s'offrait notre couple, tout en en profitant pour repérer les gisements intéressants, les alliances qui pourraient être utiles, cherchant de nouvelles recettes de brassage de bière.

Ils voyagèrent ainsi près d'un mois, avant de rencontrer la mer, sous de hautes falaises, la mer intérieure, celle qui contient, dit-on, le cœur de la malédiction de ces terres.
Ils songèrent, longtemps, a rejoindre cette île, mais...leur peuple avait besoin d'eux, et de leur héritier, et ils ne pouvaient les abandonner.
Ils longèrent longtemps la cote, passèrent, sans s'en rendre compte, sur le territoire kutar, où ils ne firent qu'une très courte pause, et où ils ne croisèrent pas le moindre kutar.

Ils arrivèrent au territoire Dhjis, et en profitèrent pour renforcer les liens commerciaux avec certains royaumes, faisant ça et là quelque visites de courtoisie, amenant des cadeaux prévus a cet effet.

" Tu parle d'un ermitage..."

Oui, mais ils joignaient l'utile a l'agréable, ce voyage leur permit, du moins durant un temps, d'oublier leurs soucis, leur royaume, l'héritier si nécessaire a sa survie....Ils se reposèrent, pour le première fois depuis longtemps.

Leurs cadeaux, de par leur beauté, surent impressionner les Dhji's, qui, en contrepartie, leur promirent d'accentuer le commerce avec eux. Ce que les nains désiraient, bien sur, ils sont fins commerçants en général.

Enfin, de fil en aiguille, ils atteignirent les terres elfes, sans même s'en rendre compte, les campements elfes étant éloignés de la frontière (assez imprécise qui plus est) entre les deux contrées.

"pourtant, a l'odeur"

Bah, les campements étaient loin, même un nain ne peut détecter un elfe a plus de 100 lieux.....

"Mouais...ou bien ils avaient prévu le coup et c'était fait exprès."

Je ne pense pas que c'était prémédité, mais....Je ne suis pas dans leur tête.

"Tu n'y étais pas, ils sont morts je te rappelle, lapidés par leur peuple, celui pour lequel ils s'inquiétaient tant"

Oui, mais il ne fallait pas le dire, c'était pour dans quelque jours ça.....

"Bah, quelle importance, le sussepence, les gens doivent bien avoir une petite idée de ce qui s'est passé qui m'a valu un prénom elfe....."

Oui...enfin, de toute façon, ils le sauront sans doute demain, je pense.

Et le narrateur disparu sur ces mots.

Image


Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:17 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:44
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur aujourd'hui était en avance, mais cela tombait bien, car les auditeurs aussi. Maniel, lui arriva dès qu'il sentit sa présence, courant vers le feu, la fumée de sa pipe tentant tant bien que mal de la suivre.

alors....C'est aujourd'hui que le secret sera levé parait-il.Enfin, nous verrons bien, je ne suis pas en grande forme, peut être devrais-je partir plus tôt que prévu.

Nous en étions a l'arrivée du couple sur le territoire des elfes, arrivée impromptue et sans doute imprévue.

Ils n'aimaient pas tellement la forêt, mais celle ci, majestueuse, ancestrale, se tenait au sommet d'une falaise tout aussi majestueuse, et Lovar tenait à en faire des esquisses.
D'ailleurs...oui, je l'ai ici.

Sortant un dessin de sa besace, il le fait circuler.

Image


Comme vous le voyez, Lovar dessinait fort bien, elle avait appris dans son enfance, cela lui permettait, disait-elle, de fixer un instant éphémère de beauté, c'était comme être un dieu que de pouvoir faire cela.

" Un dieu, un dieu...Un dieu qui se respecte aurait jamais fait ce qu'elle a fait......"

Possible, revenons a notre histoire, je pars dans des digressions qui ne sont pas forcément passionnantes, j'en conviens.

Bien, alors....où en étais-je....ah oui!
Ils passèrent sur cette falaise plusieurs nuits, le temps pour Lovar de la dessiner, et pour Modsognir de se reposer.

C'est le soir du 4ème jour qu'apparut un elfe noir à l'air inquiétant.

"C't'une plaie au nazme ça non?"

Hein? ah...un pléonasme...peut être....va savoir....bref, l'elfe noir s'avançait silencieusement vers eux.Il semblait vieux et un peu fou. Lovar, plus tard, pris le temps de le dessiner lui aussi.

Fouillant a nouveau dans sa besace, il sort un autre dessin :

Image


Il s'approcha d'eux et dit, d'une voix gutturale :

Je sais ce que vous êtes venus chercher ici, ce n'est pas la paix, ni le calme, ni même cette falaise.
Vous êtes venus chercher une solution a votre problème.

Les nains, étonnés par ses capacités de divination, ne surent que dire et il ajouta :

J'ai la solution de votre problème, mais elle passe par la magie, peut être que les êtres de roche que vous êtes n'êtes pas encore assez désespérés pour y recourir.....Mais j'en doute!


Lovar le regarda, puis demanda :

Vous avez la solution, vraiment? vous pouvez nous permettre d'avoir un enfant, un enfant nain bien a nous?


Je le peux, mais cela aura un prix petit être, un prix que vous ne connaitrez que lorsque vous le payerez.....


Modsognir reprit enfin ces esprits et se précipita entre l'elfe et sa femme et dit :

Non Lovar, nous n'userons pas de magie, surtout pas de celle d'un elfe sombre au regard rouge!

Lovar soupira, comme a regret :

C'est notre seule chance chéri, la seule chance de concevoir un héritier...Je t'en pris, réflechis-y.


C'est tout réfléchi, c'est non!!moi vivant jamais!

Il se retourna pour le dire a l'elfe, mais celui ci avait déjà disparu dans l'obscurité de la forêt.

Le narrateur prend, pour chaque personnage, une voix différente, rendant le récit vivant, mais soudain, il se lève et dit :


Excusez moi, je...je suis fatigué, je dois rentrer....je reviendrais dès que possible....

Et a peine Maniel eut-il le temps de dire "ouf" que le narrateur était parti.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:17 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:44
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur revint plus tôt que n l'attendait Maniel, et ce dernier fut fort marri de le voir arriver si vite.
Il avait secrètement espéré que la fatigue du narrateur se prolongerait, et que jamais son secret ne serait découvert....Mais il était trop tard maintenant, aussi s'installa-t-il près du feu avec les autres.


Ce jour là, Lovar et Modsognir eurent leur plus grosse dispute depuis bien longtemps...depuis leur rencontre en fait même.
Lovar était désespérée de ne pouvoir être mère, Modsognir ne l'était pas au point de faire appel a l'aide d'un elfe.

Ils se couchèrent fâchés ce soir là, chacun de son coté, assez loin pour ne pas se voir ni s'entendre.

Le lendemain, Lovar semblait de bien meilleure humeur, et elle alla rejoindre son époux dans sa couche, la réconciliation fut, on s'en doute, sulfureuse, et je ne compte pas la raconter ici.

Le couple, réconcilié, rentra dans son royaume, mais a leur arrivée, une surprise les attendait, Lovar avait gagné dans l'aventure un joli ventre bien rond, dans lequel sommeillait l'héritier du trône de Lovsognir.

On fit une fête immense, la plus belle fête que les nains du royaume aient jamais vu, la bière coula a flot, les sangliers rôtissaient par centaines sur des buchers immenses, la musique ne s’arrêta pas durant plusieurs mois entiers, jusqu'à la naissance de l'héritier.

Un petit nain, rouquin, un poil chétif, mais vu combien il avait été désiré, il sembla a tout le monde qu'il était le plus beau nain du monde.

Lovar, après la délivrance, se tourna vers son mari et dit :

Nous l'appellerons Maniel.

Pourquoi donc, ce nom n'est pas un nom nain, il ressemble même a un nom d'elfe.....Je n'aime pas ce nom, mon fils ne se nommera pas ainsi

Nous n'avons pas le choix mon amour, c'est le prix à payer.

Le prix a payer? tu...tu as osé? sans m'en parler? sans me le dire?Comment as-tu pu !?

Toi aussi tu le désirais cet enfant, et au fond de toi, tu savais bien que je l'avais fait, mais tu ne voulais pas l'admettre....Modsognir tu t'es voilé la face, mais tu connaissais la vérité!


Modsognir fut embarrassé, il est vrai que la coïncidence lui avait longtemps paru troublante, mais il avait décidé de faire confiance a sa femme, une erreur qu'il regrettait a présent.

bien il s'appellera Maniel, prend dès aujourd'hui une nouvelle chambre dans le palais, je ne veux plus que tu partages la notre, trouve une raison valable pour lui donner ce nom, afin que le peuple ne se doute de rien.
Tu te chargeras aussi de son éducation, je ne veux pas avoir affaire a lui.


Et Modsognir s'éloigna, sans laisser a Lovar le temps de parler.Celle ci pleura toutes les larmes de son corps, avant de décider d'être forte, pour son fils qu'elle avait tant désiré.

Elle demanda donc a faire une annonce, de la fenêtre du palais, elle dit au peuple :

Notre fils fut conçu durant notre ermitage, sur une majestueuse falaise portant le nom, étrange, de falaise de Maniel.
En mémoire de ce lieu qui a réalisé notre désir, notre fils se nommera Maniel, ainsi en avons-nous décidé, mon époux et moi
.

Puis elle se retira, demandant a être installée dans la chambre de son fils, loin de la chambre conjugale.

Maniel semble triste a l'évocation de ces souvenirs, le narrateur se tourne donc vers l'assemblée et dit :


Nous reprendrons plus tard, le secret est dévoilé, puissiez vous ne blâmer que Lovar, et non Maniel qui n'y fut pour rien.

Puis il s'évanouit dans la nuit, tandis que Maniel s'éloigne, le plus dignement possible.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:18 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:44
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Maniel était là, assis à attendre le narrateur. Lorsqu'il arriva, Maniel le salua, et l'histoire put reprendre son cours.


Bien, Maniel vient donc de naitre, son père n'apprécie guère ce qu'il considère comme une trahison de la part de sa femme, et se réfugie dans un silence qu'il ne quittera pas avant longtemps.

L'enfance de Maniel ne fut pas des plus heureuses, mais elle ne fut pas malheureuse. si son père refusa toujours obstinément de lui accorder le moindre regard, sa mère l'adulait.
Le peuple aussi, n'ayant pas encore eu connaissance de la brouille des époux, adorait le petit nain, et les cadeaux, plus ou moins riches, arrivaient par centaines, par milliers même.

Mais tout finit par se savoir, les domestiques remarquèrent que Lovar ne rejoignait jamais la chambre conjugale, que les époux prenaient leurs repas séparément.

Le peuple en fut informé, par le bouche a oreille, et tous s'inquiétèrent de voir le couple si uni s'ignorer ainsi.

Maniel avait alors a peine 2 Fingéliens. Le secret avait tenu si longtemps car Modsognir avait prétexté la maladie d'un parent pour quitter le palais durant près d'un Fingélien et demi.

Modsognir se lorsqu'il eut vent des rumeurs qui couraient convoque Lovar et lui dit :

Jamais je ne te pardonnerais, et jamais Maniel ne sera mon fils, mais pour le peuple, nous devons faire semblant.
Tu reviendras dans la chambre conjugale, et Maniel dormira dans la pièce a coté.
Les domestiques en parlerons et tous croiront que c'est arrangé, et que ce n'était qu'une brouille.


Lovar souriait, elle voyait dans cet arrangement une chance de reconquérir le cœur de son mari, et une fois qu'il serait a nouveau amoureux d'elle, elle saurait lui faire accepter Maniel, malgré sa naissance étrange.

"Mouais....c'bien une idée d'femme ça......"


Tu ne saurais imaginer a quel point Lovar aimait son mari, et si elle voulait tant un enfant, c'était pour y retrouver les traits de son époux.

"Raté, je suis aussi roux qu'il était brun. Il était robuste et grand pour un nain, ce n'est pas mon cas......On a rien en commun lui et moi, a part la honte et la disgrâce."


En effet, tu ne ressemble pas a Modsognir par l'apparence, mais tu as son caractère entier, ses crises de colère, sa force de caractère....

"Bof....pourtant, c'pas lui qui m'as appris grand chose, j'ai du le voir 10 fois, dans des cérémonies officielles, et encore"

Je sais, il s'est senti trahi par Lovar, et n'a pu le supporter, il s'est renfermé sur lui même. tu étais la preuve vivante de la trahison de son aimée, il refusa donc de te voir.
Je ne dis pas qu'il avait raison, mais...

"Si, il avait raison..Né grâce à la magie d'un elfe, portant le nom d'un elfe....Il avait raison de dire que je n'étais pas son fils, comment aurais-je pu l'être ?!"


tu étais quand même la chair de sa chair...enfin, passons.Revenons a cet arrangement et a Lovar qui s'en réjouissait.

Elle avait tort. Supporter de ne pas voir son mari est une chose, le voir nous tourner le dos a chaque instant en est une autre....

"Elle avait qu'à ne pas le trahir aussi....."


Je....Je pense que nous allons arrêter là, nous reprendrons demain.

Et avant de disparaitre il posa une main réconfortante sur l'épaule de Maniel qui ne dit rien.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:18 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:45
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur resta longtemps sans venir, lorsqu'il arriva enfin, il s'excusa en toussant, il avait été malade.

Bien *koff* reprenons notre histoire.Modsognir a décidé de sauver les apparences, et Lovar en pâtit, elle qui voit l'homme qu'elle aime lui tourner le dos ostensiblement une *koff* fois seuls.

Cet état de fait durera environ 20 ans, durant lesquels Lovar sombrera peu a peu dans la dépression,*koff* ne vivant que pour son fils, qu'elle aime plus que tout au monde.Elle se fera une raison sur le fait que son mari est borné et ne lui adressera plus *koff* jamais la parole en privé.

Mais au bout de 20 ans, elle était devenue a moitié folle, le chagrin, le secret était trop lourd a porter,*koff* Maniel avant 22 ans, il n'était pas encore assez grand pour supporter les problèmes de sa mère et celle ci ne lui en parlait donc jamais.*koff koff*

Voilà 20 ans que son mari l'ignore, et qu'elle ne peut en parler a personne....* Koff* Elle craque alors et en parle a une femme de chambre qu'elle croit fiable, en qui *koff* elle a confiance, elle lui explique que depuis la naissance de Maniel, son mari n'est plus le même, qu'il ne l'aime plus, qu'il ne la regarde plus, ne la touche *koff* plus, ne lui parle plus...Et qu'en plus, il n'aime pas son seul et unique fils.

"Ma mère n'en ratait pas une de couennerie elle, pire que toi l'narrateur"


Il faut l'excuser, 20 ans sans parler a personne a cœur ouvert, c'est bien long.*koff*

"Mouais....m'enfin vu les conséquence de ses actes hein...elle aurait pu se retenir...."

Avant d'avoir pu répondre, le narrateur fut pris d'une quinte de toux effroyable et s'excusant comme il pouvait, il disparut dans la nuit

Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:19 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:45
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur arriva, Maniel sortit de la taverne une bourse bien pleine à la main, il venait de revendre une bonne quantité de fruits à la tavernière.
Il s'approcha du feu et dit


"Mêm pas eu l'temps d'boire une bonne bière après une journée de récolte de fruits....t'as intérêt a assurer c'coup ci l'vieux."

Le narrateur sourit et commença.

Nous en étions au moment où Lovar devient folle, Maniel avait environ 20 ans, il n'était donc encore qu'un enfant...
Lovar avait parlé de son malheur à sa femme de chambre, une jeune femme en qui elle avait confiance.
Cette confiance n'était pas si mal placée, durant plusieurs années les deux femmes se lièrent d'amitié, et rien de ce que Lovar disait n'était répété, cette période bénie, où Lovar retrouva un semblant de raison, dura presque 20 ans elle aussi, 20 ans durant les quelles la femme de chambre écouta, sans jamais répéter le moindre mot.

"Mouais, 20 ans, elle était sympa, j'laimais bien moi Drin, son nom voulait dire chemin, elle était la route vers notre déchéance, l'envoyée du destin pour nous punir...."

Sans doute, au bout de 20 ans donc, Drin trouva un nain a son gout, un nain au demeurant charmant, malgré son nom : Thagi, celui qui tue par traitrise....Mais un nom n'est jamais qu'un nom, et ce sont les parents qui le décident, aussi Drin n'y prêta-t-elle pas attention.

"Elle aurait du cette Wazzok....."

Interloqué, le narrateur s'arréta.

Wazzok?

"Oui...ça veut dire idiot chez moi....tu l'ignorais?"

Oui...je maitrise assez mal al langue naine, surtout les insultes.
Bref, ce Thagi la séduisit, puis lui posa des questions sur tout, sur rien, des questions sans importance, mais qui, petit à petit, dérivaient vers la reine, Lovar.
Et sans vraiment s'en rendre compte, car elle était sous le charme, Drin lui révéla ce qu'elle savait, pas grand chose a vrai dire, le roi et la reine étaient brouillés depuis la naissance de Maniel.

Thagi y vit immédiatement l'avantage qu'il pourrait y trouver, une brouille, cachée, dans le couple royal, le peuple serait outré de l'apprendre, surtout que cela durait depuis plus de 40 ans.
40 ans de mensonges, même si le pays était bien gouverné et n'avait jamais été aussi florissant, c'était énorme, et le peuple n'appréicerait sans doute pas.

"Mouais c'est sur...Mais a ce point....bref, on peut reprendre demain, j'aimerais bien ma bière moi....."

Oui, nous continuerons demain, bonne soirée.

Et le narrateur s'évanouit dans la nuit.

Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:19 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:45
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur revint plus tard le lendemain, Maniel avait eu le temps de voire sa bière, même plusieurs d'ailleurs et semblait dans de meilleures dispositions.

"Au fait, ta toux, c'est arrangé? c'tait pas grave?"

Interloqué, le narrateur sourit

non, ce n'était pas grand chose, ne t'en fais pas

"Mouais...pis avec la magie, facile de se guérir"

Non...je ne touche pas a la magie, je suis humain, et je ne suis qu'en visite ici, je n'ai donc pas acheté de runes.

"Alors comment tu disparais tout les soirs?"

Ah...cela t'intrigue? j'ai acheté par contre des bagues de téléportation, je me téléporte loin de Trépont et de là je rentre chez moi, afin qu'on ne sache pas où je vis.

"Mouais.....si tu l'dis....."

le narrateur rit

Tu n'as pas le moindre moyen de le vérifier, il te faudra me croire sur parole.

Bien, reprenons le cours de notre histoire Thagi avait obtenu de Drin les confidences de la reine, le mensonge éhonté du couple royal quand à leur amour disparu depuis plus de 40 ans.

Mais, il se doutait bien qu'il y avait une raison derrière la mort de cet amour, une raison sombre, ignoble, une raison que les souverains voudraient cacher a tout prix.....
Une raison qui les perdraient a jamais.

Il alla donc parler au peuple :

Peuple de LovSognir!!! On vous ment! ce nom ne veut plus rien dire, lui qui symbolisait l'amour de vos souverain....Voilà maintenant 40 ans, 40 ans vous entendez qu'ils vous mentent! 40 ans que le roi et la reine ne se sont pas adressés la parole en dehors des cérémonies officielles. 40 ans qu'ils simulent a votre intention l'amour qui a peut être été le leur.

40 ans, cela ne vous dit rien, c'est l'âge de Maniel, l'héritier du trône...Ne trouvez vous pas cela étrange, qu'un enfant tellement désiré soit la cause de la brouille de ses parents?


Le peuple, bien sur, fut interloqué, et il réclama des détails, des réponses.Il y eut durant un an de grandes émeutes a Lovsognir.
Durant un an, Modsognir tint bon, refusant de céder, disant que Thagi, avec un nom pareil, ne pouvait que mentir, mais a chaque fois que le peuple cédait du terrain, Thagi revenait a la charge, et le peuple le suivait à nouveau.

Le peuple est changeant, il suit celui qui parle, et Thagi n'avait rien d'autre a faire que parler, quand Modsognir devait aussi gérer un royaume en crise.

Finalement, Modsognir céda, et se présenta devant le peuple

Oui, peuple de Lovsognir, j'ai eu des différents avec ma femme, ce sont les affaires de notre couple et je n'ai pas voulu vous inquiéter avec cela.

Notre royaume a-t-il été moins bien géré pour autant? avez vous souffert de la famine, de la guerre, de la maladie?
Non. Ce qui était personnel est resté personnel, ma femme et moi ne nous aimons plus mais le royaume tourne, et pour le bien du royaume, nous avons joué la comédie.


Mais Lovar arriva et écouta le discours, elle se précipita devant le peuple et dit :

Ne l'écoutez pas, ce fut un calvaire, un calvaire, je l'aime encore moi, c'est lui qui refuse de me regarder, de me parler, de me toucher.


Et tandis que Thagi se frottait les mains de contentement, Lovar, a moitié folle, raconta ce que fut sa vie durant les 40 dernières années.

Et elle ajouta, pour finir :

Et le pire, le pire, voyez vous c'est qu'il refuse aussi de s'occuper de notre fils Maniel, il le hait, ne le connait pas, ne lui a jamais parlé en dehors des cérémonies, où il dit vaguement un ou deux mots gentils.

Le peuple fut horrifié, et Thagi intervint a nouveau

Voyez, on vous a menti, mais plus que le mensonge, il est intéressant d'en connaitre la cause. Modsognir, que vous a donc fait votre fils, pour que vous le détestiez?


Mon fils...Mais il n'est pas mon fils, il est né grâce a la magie d'un elfe, il n'est pas mon fils!


Même Thagi fut étonné, mais il reprit bien vite contenance.

Expliquez nous cela Lovar?


Nous voulions un enfant, répondit Lovar en pleurant, nous le voulions tellement.
Lors de notre voyage, nous avons croisé un elfe, qui disait pouvoir nous aider. Modsognir refusa, mais j'allais rejoindre l'elfe dans la nuit.
Il m'expliqua qu'il y avait un prix a payer, que je connaitrais ce prix le moment venu, je suppose que c'est maintenant. Il a dit aussi que l'enfant devrait s'appeler Maniel, comme lui.
Lorsque j'eus accepté ses conditions, il fit quelques figures avec ses bras, mélangea divers ingrédients et me dit :
voila, vous êtes guéri, allez voir votre mari, réconciliez vous, et votre prochaine tentative sera la bonne, un enfant en naitra.

Maniel est né mais Modsognir a compris lorsque je lui ai donné son nom, et depuis ce jour, il nous hait.


Le peuple resta un moment immobile, puis l'on cria : Lynchez les! Lynchez les....
Et la décision fut prise, le cri reprit en coeur.
Le lendemain, Lovar et Modsognir furent enterrés jusqu'au cou, et bombardés de cailloux jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Maniel, lui, fut marqué au torse du sceau des parias, et mis a la porte de la ville, sommé de quitter le royaume au plus vite.Drin, désolée d'avoir causé tant de mal, et consciente de son erreur dans le choix de son amant, se planta une dague dans le coeur qui avait causé tant de mal par son aveuglement.

Maniel assit près du feu ne dit rien, mais l'on sent son émotion.le narrateur, soucieux de ne pas lui faire plus de mal dit alors

Voilà, il me semble que c'est le moment idéal pour arrêter l'histoire et la reprendre demain.

Et il s'évapora.Maniel, lui, alluma sa pipe et regarda les gens partir, puis il se leva et alla chez Oana, prendre une cuite bien méritée, sans sentir, sur ses joues, les larmes couler.


Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Maniel
MessagePublié: 06 Avr 2016, 14:19 
Jour 5 elavrion fingelien 400 03:46
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 07 Nov 2010, 11:38
Message(s) : 2238
Le narrateur revint, le lendemain, Maniel était la, la bouche pâteuse suite a la plus fameuse de ses cuites, qui sera peut être racontée, le narrateur ayant, tout le monde le sait, le don d'omniscience.....

Bien bien, nous en étions au départ de Maniel, après le lynchage de ses parents.Il peut paraitre étonnant que l'on ait laissé vivre cette abomination de la nature

euh, ça va, j'suis là hein!

Je parle du point de vue des villageois nains, mais en fait, la crainte qu'inspire la magie, surtout chez le bas-peuple, se relie souvent a la superstition. Tuer Maniel risquait donc de porter malheur, c'est du moins ce qu'ont pensé les villageois

C'étaient pas des lumières non plus hein, un villageois nain un peu borné, c'est a peine plus intelligent que 5 elfes...c'est dire....

Oui...bref passons....enfin, Maniel fut donc chassé, marque du sceau des bannis, et il quitta la ville, sous les quolibets et les tomates pas fraiches....

Déjà qu'les légumes c'est assez dégueulasse, surtout cru, mais alors pas frais en plus...J'ai mis une semaine a me débarrasser de l'odeur.

Humm tu es sur d'en être débarrassé?....hum non j'ai rien dit pardon, bref, revenons-en a notre histoire.

Maniel traversa le royaume de Lovsognir, chassé a chaque village par des habitants en colère, puis arriva dans un autre royaume, donc j'ai oublié le nom...Mais cela n'a pas d'importance, les nains d'ici, avec un peu de chances, ne connaissaient pas son passé, son horrible secret..
c'eût été trop beau, même en ne connaissant pas le secret, le sceau des bannis se voyait, sur son torse, sur son visage, car ce sceau est rempli d'une sorte de toxine, qui rend malade, sans pour autant le tuer, quiconque le porte.
Ainsi, sans savoir pourquoi, tous savaient qu'il était indésirable et tous le repoussèrent.


Ouais....l'horreur des tomates pourries, partout où j'allais c'était l'accueil qui m'était réservé, j'ai du quitter le pays des nains a cause de ça....

En effet, il quitta le royaume nain et erra longuement, chapardant de quoi manger, s'endurcissant, dormant le jour dans une quelconque grotte, marchant la nuit, loin des grands chemins.

Ce périple dura plusieurs années, sa barbe poussa, s'emmela, le sceau le rendait toujours malade, les toxines ne s'élimine pas bien vite parfois, son teint verdâtre ne l'aidait pas auprès des autres peuples non plus, à part peut être les elfes, qui ont toujours pitié des animaux blessés, mais...il se refusait a s'approcher de leurs terres.

Moi, chez les elfes, jamais!!!

Il arriva, finalement, au bord de la mer intérieure, celle qui cache en son centre le cœur des Landes, le centre de la malédiction.
Maniel sentit que cet endroit l'appelait, lui proposait une nouvelle vie, une nouvelle famille, une nouvelle chance..Il se regarda dans l'eau, son teint était a nouveau normal, il se sentait mieux, comme si le poison cessait de faire effet si près de la malédiction.

Et, il monta dans un bateau en partance, se cacha dans un tonneau de bière qu'il venait de vider et attendit d'arriver à destination.

Ouais, long voyage, heureusement que j'avais pris garde de pas boire toute la bière avant le voyage hein....


Voilà, cette histoire s'achève, merci d'avoir écouté, je reviendras sans doute, conter les aventures de Maniel à Draïa, ou peut être, celles d'un autre aventurier, allez savoir, je suis un humble narrateur.

Et il s'évanouit dans les airs.

Image

Je ne souhaite pas que ce texte soit publié IG

_________________
Image

We're just as responsible for the things we do as the things we don't


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr