Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017, 21:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Regaf : là où mène le chemin... (inachevé)
MessagePublié: 04 Fév 2010, 15:02 
Jour 21 thyllion fingelien 379 04:10
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 04 Mars 2008, 17:03
Message(s) : 687
Allongée dans l’herbe, les yeux levée au ciel, Regaf s’interroge sur son avenir. Alors qu’elle doit préparer son chant d’adulte pour la cérémonie qui doit avoir lieu d’ici quelques jours, elle rêve du retour de son frère. N’arrivant pas à écrire son chant, elle décide de prendre le cahier neuf que son frère Goog lui avait procuré pour écrire ses mémoires. Elle avait toujours pensé que c’était un exercice idiot, mais elle se disait que peut être cela pourrait l’aider à écrire son chant. Elle sort une belle plume et tourne soigneusement la première page de son cahier et l’hume, cela lui rappelait l’odeur des vieux livres, ceux que l’on porte avec précaution. Elle se concentre et tente de s’appliquer et pense tout haut

Mmmmm… Qui suis-je ? Mmmm *Mâchonne son crayon* Maman, Papa .. *Dessine des traits* Oh aussi Juju, Goog, Saphira

Dessine des cercles et débute son récit.


Mon père se nomme : Wellan, et il est chef de notre tribu. Ma mère Melinia est herboriste et potionniste, je pense savoir d’où je tiens cette envie incontrôlable de vouloir tester de nouvelle tambouille *rit tout haut en repensant à ses dernières expérimentations*

J’ai deux sœurs et un frère. Goog est notre frère aîné, il est plutôt rebelle et se prédestinait à être le forgeron du Village. Ma sœur, ma Juju, ma sœur jumelle Lisy et Saphira la petite dernière.

Ma sœur Lisy :
Ma Juju et moi-même étions toujours les premières à faire les quatre cents coups !! Nos pauvres parents ! Nous les faisions tourner bourrique. De nature garçon manqué je grimpais dans les arbres, construisais des cabanes avec des branches et des troncs, tandis que ma Lisyzounette est plutôt du genre « toujours propre sur elle et bien habillée ». Mais malgré nos différences nous sommes très liées. D’un regard, d’un geste nous nous comprenons. Même s’il nous arrive parfois de nous disputer… ben voui hein…on ne peut pas toujours être d’accord ! Et bien tu seras toujours ma juju, ma confidente, ma sœur, ma princesse :

Citer:
Nous ne faisons qu’un,
Unie comme les doigts de la main


Mon frère Goog : le lourd secret
Notre famille était plutôt soudée jusqu’au jour où notre frère Goog est parti subitement de la maison pour ne plus en revenir. Cela fait déjà des mois qu’il n’est plus là et………… un énorme vide ….
Citer:
Comme deux oiseaux nous avons partagé le même nid,
Comme des lionceaux connu les même jeux,
Même liberté, même folies...
C'est aujourd'hui que je prends conscience
Que pour moi tu as tellement d'importance.
Aucun mot n'est assez puissant
Mais, merci d'avoir été toi tout simplement


Le jour où tu es parti… sans un mot, sans un sourire…..mon monde s’est écroulé… que s’est-il passé ? Ne pas pleurer, ne rien dire même tout bas. Poser des questions, une punition…. Parler de toi, regards d’effroi. Mais que s’est-il passé ? Même si n’aurons pas de réponses, nous savons que quelque chose ne tourne pas rond.

Citer:
J’ai parfois du mal à revoir ton sourire
Je ferme les yeux et soudain j’entends ton rire
Je me dis alors que tu es toujours là
Près de nous, près de moi.
Si par une nuit au détour d'un songe je pouvais te revoir....
Je ne te demanderai ni pourquoi ni comment
De peur de ne pouvoir profiter de cet instant si rare
Juste profiter du moment présent...


Mon père : l’homme froid, l’homme de politique, lui!
Lorsque nous étions plus petits nous voyons peu notre père. En tant que Chef de tribu, il avait fort à faire. Plus nous grandissions plus, plus nous éloignions de lui et lui de nous. Le peu de relation qu’il était permis d’entretenir, tournait la plus part du temps à l’affrontement. Je ne comprends pas comment et pourquoi au nom de je ne sais quel pouvoir ou responsabilité, un homme peut autant renier sa famille, ses amis et tout ce en quoi il croit.
Mais même si je n’approuve pas la manière dont il traite notre famille, je l’admire pour le travail qu’il effectue au sein de notre village. Lorsque que je le regarde je suis envahie par des émotions de respects mais aussi de profondes craintes.

Depuis peu il est plus souvent à la maison. Il travaille avec un homme assez âgé, Je crois qu’il s’agit du chef de la tribu voisine. J’ai cru comprendre que nous n’avions pas de très bonne relation avec ceux d’à côté. Cet homme rustre revenait de plus en plus souvent. Je comprenais de moins en moins le changement d’attitude de mon père.

*Réfléchis un instant et dis tout haut*
- Mmmmm c’est vrai que c’est bizarre…


Regaf prise dans le récit des ces aventures, ne voit pas s'écouler le temps, la pénombre s'est installée. Sur le chemin du retour un coursier vint transmettre une missive à Regaf. D’abord surprise, puis effrayée, elle ouvrit tremblante ce courrier. Il s’agissait une lettre de son frère Goog qui lui donnait de brèves nouvelles et lui expliquait la route pour le rejoindre le jour où elle en aurait besoin. Sans trop comprendre ce que son frère voulait entendre par là, elle était si contente qu’un jour elle irait lui rendre visite. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est que ce jour arriverait plus vite que prévu.


Dernière édition par regaf le 11 Oct 2010, 14:33, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Le secret révélé
MessagePublié: 04 Fév 2010, 15:06 
Jour 22 Thyllion Fingelien 378 02:17
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 04 Mars 2008, 17:03
Message(s) : 687
Les jours passent sans se ressembler et le jour de la cérémonie du chant est enfin arrivé. Tandis que Regaf et Lisy se prépare, ornent leur tenues, elles récitent leurs vers. Regaf très joueuse, s'amuse à taquiner Lisy en imitant les animaux des champs, pendant que celle-ci s'entraine avec peine. Regaf pris une plume et s'amusa à chatouiller les narines de sa sœur jumelle. Alors qu'elle prépare son bouchon de suie, son passe temps favori, leur mère entre dans la salle:

- Il est l'heure! Venez...

Tandis que Lisy suit sa mère, Regaf quant à elle alla chercher dans sa chambre sa couronne de fleur. Sur le chemin, elle entendit la voix de son père et de cet homme étrange. De nature curieuse, elle se laissa a nouveau envahir par l'envie de se mêler de ce qui ne la regarde pas et tendis l'oreille.

- J'espère que vous honorerez votre part du marché. La réunification de nos deux peuples en passe par là.
- Oui un engagement est un engagement
- Il est bien entendu que j'emmènerai votre fille aînée, dès ce soir et vous procéderez à notre union dès la fin de son chant d'adulte. Votre fils a failli faire tout échouer, soyez à la hauteur sinon.......


Regaf abasourdie par ce qu'elle venait d'entendre, se tétanisa sur place. Ainsi plusieurs minutes s'écoulèrent sans qu'elle ne réagisse. La cérémonie allait commencer et la foule battait son plein. Lisy inquiète de ne pas voir arriver sa sœur, vint à sa rencontre.

- Bien alors tu fais quoi, dépêche toi on va encore être en retard! N'oublie pas que c'est toi qui commence.

Comme une automate elle suit sa sœur vers sa destinée. Plusieurs jeunes filles et jeunes garçons se tiennent debout dans l'attente de chanter leurs vers en vu de devenir des adultes. Alors que la cérémonie se déroule Regaf est terrifiée: que faire? Fuir? Et Lisy? Et ? Regaf se laisse bercer par ses pensées :

Citer:
Le regard perdu dans le lointain
Un fil droit levé vers le ciel plein de lendemain.
Partir,
Un mot qui fait rêver,
Un mot qui fait parfois dériver,
Un mot qui peut passer, du rêve au cauchemar,
J'ai souvent rêvé de partir loin d'ici,
Quitter les terres de ma vie,
Quitter mes souvenirs,
Ces lieux remplis de pleurs et de rire.
J'ai passé mon temps à espérer,
A nourrir ce rêve,
Partir et ne jamais revenir. Si peut-être quelques fois.
Mais me voila à la veille de mon départ,
Et j'ai encore du mal,
Je revois tous ces instants,
Tous ces sentiments,
Tous ce que j'ai vécu, tous ce que j'ai ressenti.
Je me sens comme partagée.
D'un côté, une vie extraordinaire d’aventures m'attend,
Remplie de bonheur, de rire... Une vie magnifique avec mon frère, que je ne saurais définir.
D'un autre côté,
Je revois tous mes souvenirs,
Mes balades sur nos terres,
Mes fous rires,
Tous ces lieux, qui ont fait ce que je suis aujourd'hui,
Mes espoirs, mes rêves me reviennent.
Mais je n'ai pas le choix, je dois partir.
Ne plus revenir
Partir fait mal,
Il faut du courage pour tourner des pages,
Aujourd'hui je vais en tourner une...


Lisy voyant sa sœur le regard dans le vague lui donne un coup de coude. Regaf sursaute et regarde fixement sa sœur les larmes aux yeux.

- Ben qu'est ce qui te prends? C'est pas le moment de gober les mouches!
- Oh pardon, oui tu as certainement raison. Je vais essayer de me concentrer mais tu sais c'est tellement ennuyeux...


Et puis soudain Regaf se ressaisit et se rappelle la missive de Goog. Elle fouille dans sa poche, la relis et la recopie sur son cahier. Une fois fait, elle griffonne un message à l'attention de sa jumelle.

Citer:
Lui! Notre père! Ce traitre! Goog savait! Sois prudente. Un simple au revoir...D'une vie sans sourires,
Où il est impossible de rire,
Je pars.
Je pars avec des pleurs,
Je pars sur un autre chemin,
Je pars et change mon destin.


- Qu'est ce que tu fais encore! On va encore se faire punir!

Regaf ferme son cahier et chuchote à sa sœur

- Oui oui attend! Oh non zut! J’ai oublié mon texte! Tiens prend mon cahier, en fait il est pour toi c'est mon cadeau. Je te le donne en avance, sinon je vais oublier. Et surtout cache le tu verras il y a des trucs drôle dedans mais faut pas que papa tombe dessus! Sinon je serai punie! J'y vais...

Lisy est agacée par l'attitude de sa sœur:
-Dépêche toi c'est bientôt ton tour!

Regaf se faufile dans la foule tout en douceur afin de ne pas être vue. Une fois la foule au loin, elle se met à courir à longues enjambées et comme pour se rassurer elle entonne:
- Court!! Court!! Ne te retourne pas ... court!!

Les gouttes s'écrasent sur son visage et se mélangent à ces larmes.

Comme une évidence, je te retrouverai!


Dernière édition par regaf le 24 Oct 2010, 16:21, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: La course effrénée
MessagePublié: 11 Oct 2010, 14:31 
Jour 22 Thyllion Fingelien 378 02:50
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 04 Mars 2008, 17:03
Message(s) : 687
Afin de se donner le courage d'avancer, elle entonne comme un leitmotiv:
Citer:
Sans trêve, fuir pendant qu'il en est encore temps.
Fuir, l'indifférence
Fuir le pouvoir, aveugles et sourds
Fuir les silences confondus
Fuir la peur à l'aube du néant
Fuir pour oublier que je dois survivre
Fuir! Là-bas! Fuir


Regaf avance, progresse, sans regarder en arrière. Allez vers demain, en voulant tout recommencer.

Elle court sans prendre perdue dans ses pensées, dans la précipitation elle se trompe de chemin. Quelques heures plus tard, elle se retrouve à un croisement, elle ne sait si elle doit tourner :


- A gauche, Ou à droite, M'arrêter... Continuer tout droit... Faire demi-tour... Suis-je sur le bon chemin ?

Elle prend 5 minutes pour revérifier la carte de son frère, et s’aperçoit qu’il y a longtemps qu’elle a quitté l’itinéraire.
Elle n’a jamais été très douée pour la lecture des cartes, durant les cours elle préférait regarder les oiseaux sur les rebords de la fenêtre. Maintenant la voilà bien embarrassée.

Alors que la nuit s’apprête à tomber, elle se ressaisit et se met en quête d’une grotte pour passer la nuit. Elle se ressasse sa journée, la manière dont toute sa vie à basculée, elle n’avait rien vu venir, si seulement elle avait ouvert les yeux avant…. Elle essaie de retracer le chemin qu’elle a effectué, afin de rebrousser chemin lorsque le jour sera de nouveau levé, surtout ne pas oublier de détails.


-Je me suis perdue depuis le lac, il faudra y revenir, le longer, y trouver les rivages. Ensuite…..

Elle fut stoppée par la noirceur de la grotte, maintenant il fallait attendre….Attendre…. Attendre… Partie au pied levé, elle se retrouve sans sous, sans vivres et sans affaires. Elle attend dans le noir, le froid, malgré ses peurs et ses angoisses. Elle se rassure, son frère lui a indiqué 3 jours de marche. Trois jours de marche, elle qui avait couru avait dû bien avancer malgré son détour. D’ici quelques jours cette mésaventure ne serait qu’une anecdote de sa vie.

Le soleil sort lentement, et ses rayons pointent doucement. Le jour se lève rapidement. Les oiseaux recommencent à chanter, Regaf se remet en route.




Dernière édition par regaf le 24 Oct 2010, 16:55, édité 9 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: L'arrivée et les retrouvailles
MessagePublié: 11 Oct 2010, 14:34 
Jour 30 Mundia Fingelien 378 05:42
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 04 Mars 2008, 17:03
Message(s) : 687
Le chemin fut long et rude. Regaf traversa maintes contrées et pris plusieurs bateaux, mais fini par mettre les pieds à Trépont.
Elle fut accueillie par son frère Goog qu'elle serra fort dans ses bras, et les amis de celui-ci: Thar_Amorgen, Kalandos, Schmutzi.

Ainsi débuta le long chemin d'une jeune bleue.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr