Irilion

 

Vers la fin du fingelien 360, Luxin, Seigneur de Séridia et de Trépont, découvre Irilion. Il envoie aux siens ses premières impressions.
Notez qu’au fingelien 378, la capitale d’Irilion a été déplacée d’Idaloran à Yrsis.



Missive du Seigneur Luxin, actuellement en Irilion

Très chers Seridiens et Seridiennes,

Voici ma première et sans doute unique missive, envoyée de la mystérieuse Irilion. Je reviens avec le Chef Kial en fin de semaine, pour reprendre les rênes et espérer terminer dans les temps, le premier navire éperon (c'est le nom que donnent les Irilioniens à leur navire amélioré) de Seridia.

Imaginant bien sûr que ce n'est pas la nouvelle de me savoir bien portant qui vous intéresse le plus, mais bien une première description d'Irilion, je ne m'attarde pas plus.

Irilion n'est en réalité une île mais un groupe d'îles aux climats tout aussi différents que leur forme. Son territoire est bien plus grand que celui de Seridia et surtout, bien moins colonisé. Les trois principales îles (les plus grandes) ont déjà été visitées même si certaines zones ont du être abandonnées suite à la sauvagerie des Landes, qui sévissent aussi là-bas, bien sûr. Certaines zones sont aussi toujours inaccessibles (bloquées par des chaînes de montagnes, des marécages et j'en passe et des meilleures).
Cependant, les zones encore habitées aujourd'hui sont maintenant aussi développées que les grandes cités de Seridia.

Je joins à ma missive une carte d'Irilion.

La capitale d'Irilion est Idaloran, c'est une grande cité (plus grande que Pierre-Blanche mais à mon goût moins éclairée et agréable) à l'architecture un peu différente de chez nous (les Galdurs se sont faits aux maisons à l'architecture proche de l'architecture Eldoriane).

Idaloran est aussi le nom de la région Est d'Irilion, la plus calme et colonisée.
J'ai pu rapidement visiter le Nord Ouest de l'île, désertique et semé de petites villes en ruines ou abandonnées suite à la fureur des combats. Kial Kraw par exemple, avait été bâtie au début du règne de Kial mais a du être abandonnée.
Le Sud Ouest d'Irilion est une grande jungle au nom de Kusamura (Zikharinbar est voisine mais n'est pas accessible pour le moment). La plus forte concentration de Sinans y est remarquée.
La grande île au Sud d'Irilion est un région très froide, enneigée et glacée par endroits. Ses territoires sont très sauvages mais ce sont, évidemment, ceux que les Galdurs préfèrent.

Au niveau politique, le Chef Galdur a la confiance totale de tous les colons, qu'ils soient Galdurs, Nains ou Sinans. Ceci s'explique d'une part par la grande majorité Galdur (maintenant 70% de la population) et d'autre part par le fait que les Chefs Galdur ont le respect de tous depuis le début de la colonisation.

La seule contestation politique est la contestation habituelle qui découle du système classique des Galdurs : le Chef Galdur n'est pas élu, il sort gagnant d'un combat contre ceux qui l'ont défié. Le système est tout de même plus stable que dans le pays Galdur d'origine : huit Chefs Galdurs se sont suivis et seul l'un d'eux ne l'a plus été suite a un défi. Tous les autres, s'ils ont été nommés par le biais d'un défi, ont quitté leur poste quand la mort les a serrés dans ses bras.

Le nom de deux Chefs Galdurs revient souvent, dans l'histoire d'Irilion. Tout d'abord le premier Chef, Iri, initiateur de la colonie et inventeur avec des ingénieurs Nains, du navire éperon. Il est cependant mort neuf mois après l'arrivée du premier navire éperon sur Irilion, lorsque que le campement qui avait été fait le temps de bâtir la première ville, fut attaqué par des monstres ignobles. Le second Chef très réputé est celui qui a suivi Iri. Il s'agit d'Idalo, l'architecte de la première ville (Idaloran, vous l'aurez deviné). Il a réussi a pacifier toute la région d'Idaloran, Irissadith et le passage de Fenegor. Il est mort lors des premiers jours de découverte d'Irinveron.

Quoi dire d'autre... Dans l'histoire d'Irilion, un seul autre navire éperon a quitté le pays Galdur d'origine pour rejoindre Irilion. Il était cette fois-ci chargé de Nains, d'Hommes Bleus, de Kultars et de Galdurs. Les Kultars et les Hommes Bleus, qui avaient surtout été invités pour faire apparaître une magie stable en Irilion (les Sinans étaient à l'époque trop peu) ont survecu quelque temps et ont permis la découverte de Kusamura (les Kultars aimaient évidemment beaucoup cet endroit). Mais quelque temps après l'arrivée de ce second navire, un évènement se produisit dont les Irilioniens d'aujourd'hui n'aiment pas parler (je n'ai rien pu arracher de plus) : une guerre intestine aux colons qui vit tous les Kultars et tous les Hommes Bleus massacrés.

Aucun autre navire éperon n'est jamais parvenu par la suite, en Irilion. Les Galdurs d'Irilion pensent que les plans du bateau ont été perdus et que le savoir qui l'avait vu naître a été oublié, dans le pays Galdur d'origine, sur le continent.

Les Irilioniens, quelle que soit leur race, ont un esprit très Galdur. Semblant froids et rudes au premier contacts, quand on les ménage, peuvent devenir des compagnons très joyeux, en particulier lorsque l'alcool coule.


Au niveau de la faune, elle diffère de chez nous : pandas, panthères, araignées, putois... En ce qui concerne les monstres aussi : loups chimériens d'espèces différentes, férans,... Je crains d'ailleurs que bientôt, avec les aller retours faits par les navires éperons, que certains des animaux n'arrivent chez nous, en particulier les araignées, qui prolifèrent très vite et qu'il est dur d'empêcher de monter sur un navire. Je pense qu'arriveront aussi très vite sur Seridia des petits êtres agressifs comme les diablotins et autres, qui irritent très vite les nerfs de ceux qui ne les connaissent pas (j'en faisais partie).

Ils ont compris, il y a longtemps, que Seridia était déjà colonisée, voyant de loin nos bateaux, en particulier les bateaux que nous avions à l'époque envoyé pour tenter d'atteindre Irilion. Mais les courants entre les deux îles les ont longtemps empêché d'arriver jusqu'à nous. Leur système de navire éperon d'origine, n'y arrivait d'ailleurs pas. C'est en ajoutant au soufre utilisé par le système de poussée, un alcool très puissant, qu'ils ont pu améliorer le navire et parvenir jusqu'à nous, il y a déjà une semaine. Avant cela, ils avaient essayé plusieurs fois le système en vain, ce qui explique pourquoi depuis des mois, certains affirmaient voir des bateaux approcher Seridia.

Cependant, ils ont d'énormes préjugés sur Seridia. Ils nous pensent plus faibles et Seridia moins dangereuse, surtout depuis qu'ils ont vu à quelle point elle était colonisée par rapport à Irilion. Ils se plaisent donc à répéter que cette colonisation était moins difficile et blaguent beaucoup à ce sujet. Mais il faut apprendre à s'y faire (l'humour Galdur...) et l'on voit, au travers de leur armure de mauvaises blagues, qu'ils sont heureux de l'aide que Seridia va leur apporter.


Je cesse à présent d'écrire pour partir en expédition sur Nargraw, une île d'Irilion que je n'ai pas encore découverte. Les mystères d'Irilion seront longs à découvrir mais bientôt, tout Seridien pourra le faire.

Luxin
Seigneur de Seridia et du Trépont

 


La lettre est accompagnée d'une carte approximative tracée sur un parchemin.


La lettre est accompagnée d'une carte approximative tracée sur un parchemin